Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VousDevriezVoirÇa

Comprendre l'islam en 10 points : oumma, apostasie, "défense des musulmans"...

18 Juin 2014 , Rédigé par Vousdevriezvoirça Publié dans #Définitions et fondamentaux, #Rhétorique musulmane

Pour tous ceux qui ne saisissent pas encore bien les ressorts de l'islam, voici une "fiche" qui se propose d'étudier quelques points. Quels sont les fondamentaux de l'islam? A quoi sert cette idéologie et quels en sont les bénéfices immédiats? Comment cette idéologie progresse et sur quoi est fondée sa vitalité ? Enfin, comment a-t'elle construit son immunité?

 

1/ L'islam divise les hommes en musulmans, croyants d'un côté et non-musulmans, non-croyants de l'autre : il y a une morale ENTRE musulmans ET une morale applicable aux non-musulmans.

Sourate 9
28. Ô vous qui croyez! Les associateurs ne sont qu'impureté : qu'ils ne s'approchent plus de la Mosquée sacrée, après cette année-ci  

En arabe dans le texte, le même mot veut dire "impureté" mais aussi "excrément" = comprendre les non-musulmans sont de la m...

 

2/ L'islam permet d'instaurer un lien fort ENTRE les membres de la communauté et s'assurer de leur cohésion en cas de passage à l'action (binôme avec un "frère" = c'est un peu ce qu'utilise l'armée aussi pour assurer la cohésion de ses équipes).

 

3/ Il crée un lien AFFECTIF avec la "oumma" (= c'est le nom donné à la communauté des croyants musulmans, qui vient de "oum", mot arabe désignant la mère). Les "musulmans militants" sont d'ailleurs très fiers de mettre en avant la solidarité musulmane. Il s'agit de faire de chaque musulman un obligé des autres musulmans et encore plus de ceux qui participent activement à l'organisation locale de la vie de la oumma. Cela permet de s'assurer de la loyauté de ceux-ci, c'est à dire d'en faire des agents dormants, sur lesquels on peut compter, chacun à leur niveau et selon leurs possibilités et culpabiliser le cas échéant s'ils ne font pas ce qu'un "savant" conseille ou ce qu'un "frère dans le besoin" leur demande. Faciles à mobiliser, on pourra les solliciter même pour de petites actions impliquant peu (héberger une personne, donner de l'argent...) 
Cela met d'ailleurs beaucoup de personnes n'adhérant pas à certaines injonctions musulmanes dans une situation de porte-à-faux, et les contraint à faire peut-être quelque chose qu'ils désapprouvent mais, comme le dit ce joli verset:

Sourate 2
216. Le combat vous a été prescrit alors qu'il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

 

L'islam met les personnes de bonne volonté dans un dilemne lorsqu'il n'a pas réussi à les convaincre du bien fondé de leur adhésion totale au projet islamique. 

 

4/ Il avance masqué en mettant en avant le côté "tolérant", "pacifique" etc... grâce au plagiat des Evangiles et de la Torah : quelques évidences, de bons sentiments, des valeurs "de base" (des trucs dits 600 ans et 1000 ans plus tôt en fait.... ça s'appelle plagier, et ça n’a jamais été un gage de qualité). L'idée est de gagner l'opinion publique C’est d’ailleurs en plagiant la Bible que ce culte a pu gagner de nombreux nouveaux adeptes. Sans ça, ce serait encore un culte « païen » - comme disait la Bible-, circonscrit au désert et pratiqué par les bédoins du coin. 

Le coran a également incorporé des découvertes scientifiques et médicales des grecs, enseignées alors à l'école de médecine de Jundishapur, dans l'Iran actuel (Sourate 23, le développement du foetus) en faisant croire qu'elles étaient des révélations divines.

 

C'est là que réside la vraie prouesse des arabes: non seulement il y a eu plagiat, mais ils ont réussi à imposer leur culte comme 3ème "religion abrahamique". Or l'islam a vocation à remplacer toute autre croyance et donc à se substituer totalement aux "religions du Livre" qu'il prétend honorer c'est-à-dire à les faire disparaître:

 

Sourate 8

39. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah.

 

Vouloir faire disparaître les valeurs qu'on prétend respecter, on a déjà vu mieux comme hommage.

 


5/ L'islam, comme une secte, facilite le recrutement : il suffit de dire 3 fois la même phrase (la « chahada ») et hop, c'est bon, vous êtes musulman. Le Christianisme et le Judaïsme , eux, exigent plusieurs années d'études. Le recrutement étant facile, l’accent est mis ensuite sur le fait qu’il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer. Personne ne vous demande de réfléchir, pas besoin, le coran le fait pour vous. C'est normal, on ne vous a pas laissé le temps de comprendre le fondement idéologique de l'islam: l'uniformisation et l'étouffement des individus, le prix à payer pour une paix sociale... La tyrannie.
Si vous vous demandez quelle attitude adopter dans telle ou telle situation, parce que oui, désormais, votre vie doit être régie par l’islam, eh bien aucun problème : il suffit de recopier le prophète.


6/ L'islam, comme une secte, a besoin de dissuader ses adeptes de sortir du groupe et ainsi PUNIT DE MORT toute sortie de l'islam ("apostasie"). On peut le constater avec l'histoire récente de la chrétienne soudanaise condamnée à mort.
Si ce n'est pas la mort, c'est la communauté qui dénigre, insulte, rejette celui qui OSE sortir du groupe: c'est un "vendu", un koufr, un apostat donc forcément une mauvaise personne (il est diabolisé, critiqué, dénigré comme cette journaliste iranienne qualifiée d' "anti-révolutionnaire" par les autorités iraniennes parce qu'elle a lancé la page « My Stealthy freedom » sur facebook, publiant des photos d’iraniennes ôtant leur voile), ou un paumé, une personne avec des problèmes psychologiques (comme le disent en ce moment les TV égyptiennes de la vague d'athéisme qui prend de l'ampleur actuellement en Egypte).

Imaginez l'attitude d'une famille dont un membre fait acte d'apostasie. Imaginez sa position vis-à-vis de la communauté. Et imaginez la pression qui pèse sur chaque individu pour ne pas mettre sa famille dans l'embarras.
 


7/ Malheureusement, l'islam est la SEULE référence morale d'une population arabo-berbère qui a passé des siècles à s'attaquer, à se piller, à s'épuiser, à violer ses femmes.
L'islam permet d'utiliser cette vieille tradition bédouine de la "razzia" (tiens un mot arabe) et de rediriger cette soif de conquête vers de nouveaux territoires et ainsi gagner de nouvelles richesses le tout, justifié par une puissance divine.

Il suffisait d'y penser. 

C'est ce qu'explique la sourate 8 (Le Butin), tout en dédouanant les auteurs de ces pillages, puisqu'ils le font "au nom d'allah":

 

1. Ils t'interrogent au sujet du butin. Dis : "Le butin est à Allah et à Son messager." 

 

C'est exactement ce que font actuellement les djihadistes en Irak, et ils ont d'ailleurs réussi à amasser un sacré pactole.


8/ En perpétrant la violence d'un côté et en prétendant la douceur de l'autre, l'islam est un programme de manipulation des masses complet qui permet d'un côté de terroriser et de s'en dédouaner (mais le message est passé, pas de doute) et de l'autre de caresser et de rassurer. Parce que les gens VEULENT être rassurés. L'islam apporte les problèmes ET se pose en solution à ces problèmes parce que si le monde entier se soumettait ENFIN à allah, ben il n'y aurait plus de problème et ce serait la paix...

Donc lorsqu'un terroriste dit que l'islam est une religion de paix, il ne ment pas totalement (selon sa croyance). Il oublie juste de dire la deuxième partie de la phrase: lorsqu'il dominera totalement le monde et que la religion sera "entièrement à allah". 


L'islam joue sur l'épuisement et la capitulation.
 


9/ A tous les non-musulmans: soyez ATTENTIFS aux TECHNIQUES ARGUMENTATIVES des musulmans: lorsqu'on leur cite un verset clairement hostile, ils disent qu'il faut "remettre en contexte".

Si c'est ça, alors que les oulemas et autres savants nous disent clairement:

  • est-ce que, si c'est à remettre en contexte, ces versets doivent être IGNORES?
  • du coup, quels versets doivent être pris en compte?
  • comment on fait le "tri" ou est-ce que, finalement, le coran est irréformable et donc, les versets violents, à prendre en compte?

 

Ensuite: remarquez qu'ils commencent toujours une démonstration en disant oui, c'est vrai que ça dit ça blablabla et au fur et à mesure arrive le "MAIS" et ils dérivent sur tout autre chose, bien plus POSITIF, terminant la démonstration par une idée tendre et acceptable, laissant le lecteur sur une bonne impression, RASSURÉ. Résultat, on a complètement oublié le sujet de départ.
Cela s'appelle FAIRE UNE DIGRESSION, et noyer dans les détails.

Ensuite: les soit-disant problèmes de TRADUCTION entre l'arabe et le français: pourtant, on ne fait que copier coller des versets pris sur LEURS SITES, issus de LEURS TRADUCTIONS.
= argument non valable. Clairement, lorsqu'un musulman sort cet argument, il se moque de vous.
De plus, ils n'hésitent pas, quand ça les arrange, à citer des versets pacifiques dans d'autres langues. Pourquoi est-ce que la traduction pose un problème seulement lorsque les versets sont contestables?

Autre solution : ils viennent vous contredire en disant que vous ne savez pas de quoi vous parlez et lorsque vous leur citez les versets qui prouvent ce que vous dites ah là, ils ne sont que des « apprentis », ils n’en savent pas tant que ça finalement et vous redirigent vers les « savants », c'est-à-dire ceux qui sont passés maîtres dans l’art de la rhétorique musulmane.



10/ Il faut connaître la notion de "TAQQIYA" = c'est la permission, voire la prescription faite aux musulmans d'enjoliver les choses, de mentir un peu par omission voire de donner de fausses informations pour duper les "ennemis" de l'islam.

Quelques articles, pour recouper les informations:

La taqiya ou l'art de la duperie

Mentir (la taqiya et le kitman)

La Taqiya ou "l'art de la dissimulation" prisée par les terroristes
 

C'est une notion fondamentale. Comme on dit : la guerre, c'est le mensonge. C'est un petit travers tellement humain alors autant l'exploiter au nom d'une grande cause.


10 bis/ Autre argument : l'islam dit qu'on peut se défendre en cas d'attaque.


Très intéressant, tentons d'analyser:

  1. L'islam pousse les musulmans à adopter un rythme de vie, des coutumes, des habitudes qui sont incompatibles avec tout autre modèle social. Si on veut être un vrai pratiquant, on ne peut pas avoir un rythme de vie normal. Cela instaure des incompatibilités et donc des conflits avec un système déjà en place : l'islam apporte les problèmes, c'est la phase 1.
    Il faut comprendre à ce stade que l'islam et ses agents actifs (les oulemas, les imams, les cheiks, et en Europe, les associations de "défense des musulmans" comme le CCIF, la LDJM...) mettent en DANGER les musulmans en les incitant à la confrontation pour contraindre les autres à se PLIER (islam = "soumission" en arabe... ça ne s'invente pas et ce n’est évidemment pas soumission à allah mais directement aux hommes qui appliquent « sa » loi sur terre). 
    Mais là, les "savants" de l'islam n'ont que faire du sort de leurs ouailles, ce qu'ils veulent c'est que la majorité finisse par les APPELER pour prendre le pouvoir POLITIQUE.
  2. Ensuite, les poussant à adopter des comportements répréhensibles (cf. point N°1), provocateurs, hostiles envers les non-musulmans, ces derniers, provoqués, finissent éventuellement par riposter : les lois anti-voile dans les écoles et les institutions en France en sont en exemple.
    Bingo, les agents de l'islam ont eu ce qu'ils voulaient: des "mesures islamophobes", une "atteinte" à la liberté de culte (chose qu'eux-mêmes ne respectent absolument pas, cela va de soi, pour les autres religions lorsqu'ils ont le dessus). 
    Les agressions contre des femmes voilées, signe le plus évident d'appartenance à l'islam, sont également le piège parfait parce qu'elles susciteraient l'indignation et ainsi l'adhésion massive à un projet de riposte : les "agents" de l'islam ont tout intérêt donc à victimiser en permanence les musulmans afin de susciter l'indignation et mobiliser d'autant plus de personnes exaspérées en montant en épingle un acte isolé.
    C'est la formule magique de la propagande: un peu de vrai, beaucoup de fausses interprétations.
    Il y aura toujours des individus prêt à en découdre mais: moins il y aura d'agressions envers des musulmans, et plus les "musulmans militants" auront du mal à mobiliser. Dit autrement, faire du mal à un musulman, c'est faire le jeu de l'islam : les musulmans militants n'attendent que ça, ils guettent le moindre faux pas. Il suffit de voir leur empressement à condamner les "souffrances" dont seraient victimes les musulmans en Europe et en Occident. Pourquoi n'en partent-ils donc pas, comme l'ont fait d'autres musulmans avant eux (de pays musulmans)? 
    C'est également dans ce but que les musulmans militants (et tous ceux qui les admirent) participent activement au débat sur les injustices sociales dont sont victimes les "musulmans" en France et en Europe, évitant soigneusement de positionner le débat... sur le plan social justement. Et on peut dire que ça marche plutôt bien.

    Un musulman qui commet une faute, c'est parce qu'il ne suit pas vraiment l'islam. Un musulman qui est victime a été agressé justement parce qu'il est musulman. Et même s'il ne lui arrive rien de mal, les musulmans militants trouveront pour lui un motif d'insatisfaction, afin qu'il se rebelle.


LA BASE DE L'ISLAM : JUSTIFIER UNE ATTAQUE en RENVERSANT le rapport AGRESSEUR/AGRESSÉ.



Or, effectivement, le coran les incite à nous provoquer: c'est là que réside toute la difficulté idéologique dans laquelle se trouvent les cultures et les sociétés que l'islam convoite. Et pour ce faire, ils sont prêts à utiliser n'importe quel évènement pour justifier de façon ARBITRAIRE une attaque. 

Cette technique, c'est exactement l'attitude passive-agressive, qui pose autant de problèmes en société car, cherchant à éviter d'exprimer clairement sa volonté d'affronter, elle essaye de pousser l'autre à entrer en conflit en premier

Si nous ne prenons pas conscience de cela, nous allons perdre toutes nos libertés tout simplement parce que nous nous serons FAIT BERNER par des ARGUMENTATIONS FALLACIEUSES.

 

Pour finir, regardez cette vidéo, qui dit en 8 minutes un résumé de ce qu'il faut savoir sur la véracité de cette "religion" (ou plutôt juste le relooking d'un vieux culte païen, un de ces cultes dont la Bible parlait en disant qu'il fallait s'en méfier... comme quoi).
Voilà pourquoi aujourd'hui dans le monde on tue, on ment, on menace, y compris les musulmans eux-mêmes, conquis et instrumentalisés pour des visées de conquête politique. Nous y reviendrons.

 

Partager cet article

Commenter cet article