Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VousDevriezVoirÇa

"Il faut remettre en contexte", "c'est mal traduit"... Que valent ces arguments en faveur du coran?

14 Mars 2015 , Rédigé par Vousdevriezvoirça Publié dans #Rhétorique musulmane

"Il faut remettre en contexte", "c'est mal traduit"... Que valent ces arguments en faveur du coran?

Le coran contiendrait selon certains plus de 250 versets violents. Ses défenseurs, lorsqu'ils reconnaissent enfin qu'il existe des passages violents, parlent de "seulement 200 versets coercitifs". D'autres encore affirment que seulement cinq appellent à tuer. Pour y voir clair, certains se sont même lancés dans ce qui est, ni plus ni moins, une analyse sémantique du coran, une explication de texte du coran en somme mais leur analyse reste encore très peu diffusée et semble toucher très peu d'audience, malgré une actualité brûlante (et tranchante).

 

"Seulement" 5 ou 200 ?"Seulement" 5 ou 200 ?

"Seulement" 5 ou 200 ?

Les défenseurs de l'islam et tous ceux qui ont peur de faire de la peine aux musulmans :

"C'est mal traduit"

Les passages copiés ci-dessous proviennent de ce site, un site édité par des sources musulmanes, et ne relève donc pas d'une "manipulation d'extrême-droite". De plus, lorsque les défenseurs de l'islam souhaitent en donner une bonne image, ils citent des passages en français ou en anglais et là, étrangement, il n'y a plus de problème de traduction.

"Il faut remettre en contexte"

Il existe une règle de lecture du coran que la plupart des non-musulmans ignorent, ainsi que de nombreux musulmans : cette règle c'est la loi d'abrogationComme vous l'aurez remarqué, le coran comporte des passages très différents, voire contradictoires : certains sont pacifiques, d'autres relèvent de l'incitation à la haine la plus explicite. Alors l'islam est-il pacifique ou belliqueux? La réponse se trouve dans la loi d'abrogation justement. Cette règle de lecture, expliquée sur ce forum destiné aux musulmans, stipule que, lorsqu'il y a contradiction entre 2 versets, un pacifique et un belliqueux, c'est celui rédigé en dernier chronologiquement qui prévaut.

"Il faut remettre en contexte", "c'est mal traduit"... Que valent ces arguments en faveur du coran?

La "loi d'abrogation"

Or, le coran n'est pas rédigé dans l'ordre chronologique. Les sourates sont rangées par ordre de grandeur dans le coran (voir illustration). Ainsi, la 113eme sourate rédigée sur 114 dans le temps se retrouve à la 9eme position : c'est devenu la sourate 9. Les versets abrogés sont nommés "mansûkh" et les verset abrogeants, ceux que le musulman retiendra donc s'il rencontre une contradiction, sont appelés "nâsikh". 

Sourate 16, verset 101. Quand Nous remplaçons un verset par un autre - et Allah sait mieux ce qu'Il fait descendre - ils disent : "Tu n'es qu'un menteur". Mais la plupart d'entre eux ne savent pas.

Sourate 2, verset 106. Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas qu'Allah est Omnipotent?

coran

L'ordre du coran est donc une donnée à prendre en compte. Vous trouverez, toujours de source musulmane, l'ordre chronologique des sourates iciCe site musulman en parle, celui-ci aussiCe site non-musulman détaille la loi d'abrogation en précisant les sourates concernées. Or, les sourates rédigées en dernier chronologiquement sont les sourates post-hégire, celles qui ont été rédigées d'après les musulmans à Médine, et qui correspondent à l'époque où Mahomet décide de recourir à la violence parce que, de source musulmane, lui et ses compagnons sont "attaqués".

"On a le droit de se défendre lorsqu'on est attaqué"

Un autre argument fait alors son apparition, et il prouve que nous avons déjà fait beaucoup de chemin:

  1. De : "L'islam est une religion de paix et d'amour",
  2. Nous sommes passés à "c'est mal traduit",
  3. A "il faut remettre le verset en contexte",
  4. Ou à "Oui, bon d'accord, il y a quelques versets violents mais ça ne représente pas grand chose par rapport à tout le reste",
  5. A, éventuellement "mais la Bible aussi est violente, d'ailleurs les chrétiens ont fait les croisades/l'Inquisition/massacré des juifs" (un point que nous aborderons très bientôt),
  6. A "il faut remettre la violence dans le contexte de l'époque : mahomet et ses compagnons étaient attaqués, encore heureux qu'ils se soient défendus", "La Loi du Talion, c'est aussi dans la Bible".

En islam, il est donc permis de se "défendre" contre une "attaque", ce qui aura pour conséquence de clouer le bec à tous ceux qui ne pensent pas qu'après une gifle sur la joue droite, il faille tendre la joue gauche. Nous voilà à une étape décisive : la définition du mot "attaque". Qu'est-ce que l'islam met dans le mot "attaque" ?

La Loi du Talion version islamique peut-elle induire un problème d'arbitraire ?

Bien entendu, selon les défenseurs de l'islam, les musulmans n'attaquent jamais en premier, c'est toujours pour "se défendre" contre des "persécutions". Il ne reste plus qu'à définir ce qui constitue une attaque intolérable envers l'islam et mahomet pour justifier une "défense". Les critiques et les moqueries du poète juif Ka'b ibn Al-Achraf envers mahomet par exemple, constituaient des "attaques" intolérables à l'islam et méritaient donc une attaque... pardon, une "défense".

Anne Marie Delcambre au sujet du poète juif Ka'b ibn Al-Achraf qui se moquait de mahomet. Une "attaque" intolérable.

QUIZZ

Devinons ensemble ce que l'islam définit comme une attaque :

 

  Oui Non, vous caricaturez
Critiquer mahomet    
Critiquer le coran    
Critiquer l'islam    
Mettre en doute l'existence d'allah    
Ne pas vouloir se soumettre à l'islam    

Partager cet article

Commenter cet article

jaffar 19/08/2016 07:35

Le coran est descendu pour abroger et corriger les autres livres saints qui ont été manipulés par l'homme. Le Coran n'est pas une inspiration divine mais plutôt la parole de dieu rapporté par l'ange Gabriel au dernier des prophètes.
C'est un livre qui attend d'être lu du début à la fin. Donc celui qui compte le lire avec des "à priori", le trouvera offensant. Car le créateur n'a aucune gêne de révéler la vérité. Le créateur ne peut-etre comparer à une créature. Sauf si un jour, toi, créature, satan arrive à te convaincre que tu peux atteindre ton créateur. Vous trouverez toujours des passages qui vont vous déplaire mais ça n'enlevera en rien la véracité et la justesse de ce qu'il y est dit. Le coran a été descendu comme un avertissement de dieu à l'homme et ne peut-etre imposé à l'homme par l'homme. Il doit être considéré aussi comme miséricorde de dieu, car après n interventions divines, dieu aurait pu se garder de descendre un autre message à l'approche de la fin des temps. C'est pour cela aussi que le ton y est monté. Paix à tous les hommes.

Gab 30/08/2015 19:22

Plus le temps passe, plus je réalise que les imams et autres "savants" musulmans occidentaux ne sont que pur hypocrisie, voulant faire correspondre le Coran avec les valeurs morales occidentales. Une fois que l'on a les bonnes cartes en mains, leurs méthodes de manipulation apparaissent au grand jour.

Vousdevriezvoirça 07/10/2015 17:35

Exact... Mais l'exercice est périlleux parce qu'il y a effectivement des musulmans qui sont en train de prendre leurs distances idéologiques, dogmatiques avec l'islam, tout en y restant attachés d'un point de vue familial, culturel... Ils sont en train de faire ce chemin et ils ont besoin de temps : c'est ceux-là qu'il faut repérer et à qui il faut tendre la main. Les autres comme vous dites, il n'y a rien à en attendre. Tout cela nécessite le plus grand discernement.