Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VousDevriezVoirÇa

Michel Dardenne dans "L'islam dévoilé" : un pantin occidental au service de l'islam politique

8 Mai 2015 , Rédigé par Vousdevriezvoirça Publié dans #Rhétorique musulmane, #Secte

Pourquoi faire la synthèse de cette vidéo ?

Dans une vidéo au titre prometteur postée le 9 décembre 2012 par le compte islamlapaix1 Michel Dardenne, belge converti à l'islam, prétend faire des révélations concernant l'islam et promet plus particulièrement de donner des éléments pour contredire des propos tenus par un certain Etienne Vermeersh dans un de ses livres. Il évoque la rencontre avec un islamologue égyptien qui tient des conférences au Canada et dont il reprend les arguments à propos d'Aïcha (voir plus loin). Ses vidéos sont commentées favorablement par de nombreux profils.

Audience des vidéos de Michel Dardenne

Cette vidéo, à l'heure où nous postons cet article a été vue 68 530 fois et a été découpée en plusieurs vidéos par thème (Aïcha, 117 000 vues, Aïcha à nouveau, 12 000 vues, les châtiments corporels, 16 000 vues, miracles du coran, 2 300 vues, L'homme supérieur à la femme, 8 400 vues...). La liste n'est pas exhaustive et a vocation à donner une idée de l'audience exposée à l'argumentaire de Michel Dardenne.

Que retenir de la prestation de Michel Dardenne ? 

Michel Dardenne prend la parole parce que, selon lui, "[Etienne Vermeersh] lance des choses qui font du mal à beaucoup de gens autour de lui", notamment les affirmations suivantes :

1/ "en islam, l'homme peut avoir 4 femmes"

2/ "en islam, la femme n'hérite que de la moitié"

3/ "en islam, la femme doit obéir"

4/ "en islam, celui qui quitte "Dieu", il doit mourir" 

5/ "Aïcha a été mariée à 6 ans et le mariage a été consommé quand elle avait 9 ans"

Au cours de la vidéo, il n'est jamais question de mettre en cause le coran comme le fait Etienne Vermeersh, mais d'argumenter pour détruire ces affirmations, de trouver des parades à ses allégations, perçues donc comme des critiquesProblème : durant son allocution, il apporte des éléments supplémentaires, évoque des dérogations, fait des digressions, noie sous les détails, mais il n'arrive jamais à prouver le contraire de ce qu'Etienne Vermeersh soutient.

On peut l'écouter 10 fois, ça fait toujours le même effet

Erreur n°1 : des techniques d'usurpation

Costume-cravate, esthétique qui n'a rien d'islamique, nom français... On ne s'attend pas à un plaidoyer en faveur de l'islam, au contraire. Glanant quelques informations sur ce belge converti à l'islam, on tombe sur une vidéo dans laquelle il confie qu'il éprouvait un vide existentiel mais avait une vie confortable avant de se tourner vers l'islam. Rares sont les contenus le concernant sur Google, hormis sa diatribe "l'islam dévoilé". 

"Je parle sous la surveillance des connaisseurs de la religion"

Cette phrase, prononcée à deux reprises, n'est pas anodine. Depuis sa publication, cette vidéo n'a pas échappé à un forum d'ex-musulmans, qui soupçonne Michel Dardenne... de n'être qu'un pantin au service d'islamistes. L'intérêt de faire parler un "blanc" ? Il donne un nouveau visage à des thèses radicales. Le "blanc converti" apporte une caution nouvelle à des thèses qui seraient certainement moins bien considérées venant d'un prêcheur en barbe hirsute et tenue folklorique. On change l'apparence, mais pas le contenu.

Michel Dardenne, un "blanc" téléguidé par les tenants de l'islam politique ?

La prestation de Michel Dardenne prouve que ceux qui veulent maintenir les musulmans dans l'islam et toucher une nouvelle audience, occidentale ou occidentalisée, ont pris en compte l'importance de l'effet quidam : l'orateur parle comme nous, il nous ressemble, nous aurons donc plus facilement tendance à lui accorder notre crédit et notre attention. C'est une technique de communication parmi d'autres.

Rassurer et apporter une caution "occidentale" aux thèses radicales

Cette allocution a essentiellement deux objectifs : donner un visage occidental à des thèses radicales et des raisonnement sectaires, et rassurer les musulmans qui commencent à douter, ou qui sont mal à l'aise en leur montrant que même un "blanc" défend l'islam. 

Si même l'ancien colonisateur, la figure de l'homme puissant vous dit que l'islam tient la route, il y a des chances pour que vous repartiez pour un tour. C'est l'idéal pour s'adresser aux musulmans occidentalisés vivant en Europe.

Erreur n°2 : Michel Dardenne mène une argumentation qui ne tient pas debout

La tactique de la digression

Plutôt que de répondre point par point à ce qu'affirme Etienne Vermeersh sur les femmes et le destin particulier d'Aïcha, notre orateur prend dans un premier temps l'exemple d'un verset interdisant aux musulmans de prier ivres et dont il ne cite qu'une partie (sourate 5:6), ou un hadith (Şaћîћ d'Ibn Ħibbân, t. 1, p. 490, hadith no 257) fustigeant les musulmans qui prient mais qui n'aident pas les pauvres pour démontrer qu'en ne citant qu'une partie, on peut faire dire n'importe quoi au coran. Problème : les propos qu'il veut contrer ne portent pas sur ces sujets.

Les grands classiques des défenseurs de l'islam : le contexte et la traduction depuis l'arabe

Evidemment, puisqu'il est question de versets sujets à la critique, Michel Dardenne invoque des problèmes de traduction ou de contextualisation : les deux mamelles de la com' musulmane. 

"Il existe des mots en arabe qui n'existent pas tels quels en français"

Vous avez remarqué qu'il y a des problèmes de traduction seulement quand il s'agit de versets ou de hadiths qui font l'objet de critiques ? Retenez bien : il n'y a aucun problème de traduction dans les versets tolérants ou consensuels comme celui-ci : 

 "A vous votre religion, et à moi ma religion" Sourate 109:6. Mais qui précisera, par souci d'honnêteté intellectuelle, qu'il s'agit de la 18ème sourate sur 114 dans l'ordre chronologique de la "révélation", et qu'après celle-ci, de nombreuses sourates ont contredit et donc abrogé cette tolérance envers les croyances des non-musulmans ? Comme la sourate 9:29, 113eme "révelée" sur 114 ("Et combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humiliés") ou bien la  sourate 8:39, 88ème "révelée" ("Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu'ils oeuvrent.").

Ou celui-ci, souvent citée par les musulmans militants les plus médiatisés : "Nulle contrainte en religion!" sourate 2:256, 87ème "révelée" dans l'ordre chronologique. Pourtant, un peu plus tard dans la "révélation", Mahomet aurait rapporté de l'ange Djibril qui l'aurait lui-même rapporté d'allah : "Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident." sourate 33:36 et 90ème sourate "révelée".

"Il faut remettre les versets dans leur contexte"

Cet argument est assez cocasse venant d'un musulman lorsqu'on sait qu'en matière de citations sorties de leur contexte et un peu ré-arrangées, il est difficile de faire mieux que la sourate 5 verset 32, toujours citée tronquée et indépendamment du verset 33 (comme sur le site de la Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie) : 

La sourate 5 verset 32 tronquée, et au final une citation très trompeuse. Photo prise lors de la marche du 11 janvier 2015 à Paris et affichée en guise de conclusion dans un diaporama publié sur le site du Monde intitulé "Les meilleurs slogans des manifestations en hommage à « Charlie Hebdo » "

La sourate 5 verset 32 tronquée, et au final une citation très trompeuse. Photo prise lors de la marche du 11 janvier 2015 à Paris et affichée en guise de conclusion dans un diaporama publié sur le site du Monde intitulé "Les meilleurs slogans des manifestations en hommage à « Charlie Hebdo » "

Voilà ce que donne ce verset sans les petits points : "C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes." En fait, une fois remis en contexte, on découvre que ce verset encourage une parodie de justice et justifie le meurtre : vous n'avez qu'à prouver que celui que vous avez tué semait "la corruption sur la terre".

En fait, ce verset a été copié sur le Talmud où il se trouve en entier mais sans les dérogations : 

"(…) C’est pour cela que l’homme a été créé seul, pour t’apprendre que celui qui ôte la vie à un fils d’Israël, détruit un monde entier; et celui qui sauve la vie d’un fils d’Israël, sauve un monde entier. (…)" Traité Sanhedrin, chapitre 5, Mishna 5.

Michel Dardenne cite des versets du coran hors contexte

Lorsqu'il passe à l'étape de contradiction à proprement parler, Michel Dardenne n'arrive pas à démontrer qu'Etienne Vermeersh a tort. Il ajoute des détails, apporte des précisions. D'une vérité (le mariage de 4 femmes est autorisé en islam), Michel Dardenne introduit des conditions restrictives et va jusqu'à affirmer que le coran est le seul livre qui dit "n'en mariez qu'une". Las, il oublie de citer ce verset en entier et dans son contexte : 

« Si vous craignez d’être injustes pour les orphelins, épousez des femmes qui vous plaisent. Ayez-en deux, trois ou quatre, mais si vous craignez d’être injustes, une seule ou bien des esclaves de peur d’être injustes. » (sourate 4:3). Il ne faudrait pas non plus nous donner l'occasion de comprendre que l'islam n'a jamais interdit l'esclavage.

L'homme est supérieur à la femme. Enfin le mot veut dire "responsable" (52'00)

En islam, l'homme est supérieur à la femme. C'est une des rares choses qu'ils assument d'ailleurs, histoire de montrer que c'est une religion virile. Mais ce bout de phrase, apparemment un bout de verset (aïe! une citation hors contexte) contiendrait un mot qui veut dire "responsable" (ouch! une mauvaise traduction). Malgré ça, au final, ça veut toujours dire que l'homme est supérieur à la femme. 

Détendez-vous, si l'homme est supérieur à la femme, c'est parce que c'est l'homme qui doit subvenir aux besoins de la femme et de ses enfants. Ça passe mieux, non? Mais quand même... ça ne vous gêne pas, vous, en 2015 d'entendre dire "l'homme est supérieur à la femme"? Et Michel Dardenne de recourir à une image pour bien faire comprendre les choses : entre un homme et une femme sur un ring, on sait qui va gagner. Il fallait le dire plus tôt. Michel Dardenne, son échelle de valeur, c'est la capacité de nuisance, pas l'intellect. Bref, comme pour la polygamie donc comme on le verra plus bas, finalement Etienne Vermeersh dit vrai. Tout ça pour ça.

Les châtiments corporels? "C'est SURTOUT pour les violeurs" (54'40)

Les coups de fouet, indique Michel Dardenne, c'est pour les violeurs, les pédophiles, les incestueux, mais surtout, c'est pour les hommes, il est formel. Problème : pour prouver qu'elle a été violée devant un tribunal islamique, une femme doit pouvoir présenter quatre témoins mâles (musulmans), une exigence à laquelle, bien évidemment, de nombreuses femmes échouent. Si elles n'arrivent pas à remplir cette condition, ce sont elles qui sont accusées d'adultère ou de fornication. Et là, elles deviennent coupables (sourate 24 verset 2).

Il faut savoir qu'au Maroc, un violeur pouvait échapper à la prison en épousant sa victime (pour lui éviter opprobre) jusqu'en mars 2013. La loi a changé après le suicide d'une jeune fille défigurée et mariée de force à son violeur et le vif émoi qu'il avait suscité dans l'opinion marocaine. Forcés d'évoluer. En Tunisie, il existe encore cette disposition dans l'article 227 bis. Il semblerait donc que, pour barbares qu'elles soient, les sanctions contre les violeurs ne s'appliquent en fait jamais et les viols, qu'ils soient commis sur des femmes majeures ou non, que l'agression sexuelle ait lieu en famille ou pas, jamais punis.

Michel Dardenne veut prouver le bien fondé du fouet pour les violeurs et pour ce faire, il cite des psychologues (qui?) qui auraient dit (où? quand?) qu'il y a des hommes qui font exprès de rentrer dans certaines professions pour abuser des femmes et des enfants (en quoi cela prouve-t'il que le fouet va calmer leurs ardeurs?). Il n'a pas fini sa phrase et son argumentation se base sur l'émotion. Mais qui s'en rendra compte ?

L'homme : potentiel prédateur sexuel dès ses 12 ans ?

Le coran est clair là-dessus : à partir de 12 ans, un homme ne peut pas rester seul avec une femme ou un enfant (55'03). Vous avez bien lu. A moins qu'il n'invoque la protection de "Dieu". Mais bon, c'est mal vu. "Même au sein des familles" précise Michel Dardenne. Ambiance, ambiance. 

"D'ailleurs au Maroc, on fait "mmh mmh" quand quelqu'un veut laisser un enfant à un oncle qui vit seul". Un coup Michel Dardenne invoque les textes, un coup il invoque les usages, c'est selon. Mais comment une femme peut faire pour éviter une situation "à risque" si elle vit sous le même toit que son mari et son enfant? Sommes-nous bêtes. Le viol conjugal, ça n'existe pas. Le mariage sauve. Enfin surtout les apparences. C'est pour ça qu'en islam, "quand un homme a trop d'ardeur, on l'oblige à se marier" (55'18). C'est bien, comme ça, il va pouvoir soumettre son épouse à son trop plein d'"ardeur". Quid de ce que pense ou ressent la femme ? Visiblement ici, ce n'est pas un sujet.

Erreur n°3 : Michel Dardenne assène des contre-vérités

"A part le catholicisme, le christianisme autorise la polygamie"

En ce sens, il s'inscrit dans l'action des musulmans militants qui, pour contrer le postulat que l'islam autorise la polygamie, essayent de démontrer que la Bible aussi autorise la polygamie, induisant donc que ce n'est pas un motif pour rejeter l'islam. Tapez "christianisme polygamie" sur les moteurs de recherche, la première page de résultats affiche des sites musulmans comme celui-ci, ou celui-là ou des forums de "dialogue" sur lesquels les défenseurs de cette thèse réclament des citations de la Bible qui prouveraient le contraire et font mine de n'avoir rien lu malgré les réponses ou en nient le sens, tout simplement. Pile t'as perdu, face j'ai gagné. 

Et pourtant... Dans un article du Monde des Religions en 2010 sur la question de la polygamie dans les religions monothéistes, Elisabeth Dufourcq, historienne spécialiste de la question des femmes dans le christianisme, "souligne l'obligation formelle de la monogamie pour les chrétiens".

C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.

Genèse 2:24

Malek Chebel, lui, précise que "L'islam est coutumier de la pratique de la polygamie". Pour faire bonne mesure, il ajoute que "la polygamie n'est pas interdite mais elle n'est pas encouragée". Ni oui, ni non, bien au contraire. Mais donc l'islam autorise bien la polygamie. Encore une fois, tout ça pour ça.

"Le prophète ne répondait pas avec des insultes" (17'28)

Même quand les attaques provenaient d'hommes. Michel Dardenne se sent obligé d'ajouter que Mahomet s'est quand même "défendu". En effet, Mahomet ne faisait que se défendre contre le poète juif Ka'b ibn Al-Achraf qui se moquait de lui à la Mecque et essayait de démontrer le grotesque de sa "révélation" aux mecquois, encore hésitants quand il l'a fait assassiner. L'honneur est sauf : ce n'est pas lui qui a fait le sale boulot, mais ses sbires.

"Les coups de fouet pour la femme, ça va même pas" (56'42)

La pire sanction pour une femme selon Michel Dardenne? L'assignation à résidence. Vraiment? Pourtant le verset 2 de la sourate 24 est très clair sur ce point et n'exclut pas la femme de la punition : "La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet". Les hadiths qui parlent de lapidation? "Ce ne sont pas des hadiths authentiques!". Défendre l'islam, c'est vraiment gratifiant : on gagne à tous les coups (sans mauvais jeu de mots).

La lapidation ? Des petits cailloux. Et jamais à mort. Sauf dans deux cas...

Et la lapidation, en fait, ce sont des "petits cailloux qu'on jette sur ceux qui font des trucs en public pour leur dire d'aller ailleurs". Ce n'est pas de la lapidation à mort, d'ailleurs Michel Dardenne est formel : "nulle part il est question de lapider A MORT". "En fait si, dans deux cas" : une fois, des juifs qui sont venus voir le prophète Mahomet, et ce dernier leur a dit de regarder dans la Torah où il en était question. Sauf que le judaïsme a aboli la lapidation à peu près au moment où Jésus a vécu. Mais, nous assure Michel, ce n'était pas une lapidation à mort. (?)

... et puis c'est pas vraiment appliqué. Enfin si, mais on peut demander pardon

Mais il y a deux cas de lapidation à mort (on y revient) selon Michel Dardenne : un homme et une femme qui ont réclamé d'être lapidés à mort parce qu'ils s'en voulaient d'avoir été infidèle pour l'un et fornicatrice pour l'autre. Mais rassurez-vous, c'est pas vraiment appliqué. Et puis à la première pierre on peut demander pardon, alors que la peine de mort aux USA, la chaise électrique, t'as pas le temps de faire "ouf". La guillotine non plus d'ailleurs, dit-il à propos. Michel Dardenne finit par admettre : oui, la lapidation, ça fait mal, mais ça a un effet dissuasif. C'est l'argument utilisé par tous ceux qui la défendent. Or, elle est bien appliquée, comme en Iran par exemple, contrairement à ce que dit Michel Dardenne.

Erreur n°4 : Michel Dardenne fait des affirmations sans preuve 

"Le Prophète n'a jamais frappé une femme ou un enfant" (16'16)

Sur quoi se base Michel Dardenne pour affirmer ça? Un ouvrage qui aurait été dicté à Mahomet par l'ange Djibril qui l'aurait tenu d'allah en personne, et les témoignages de compagnons de Mahomet sur sa vie. Des sources donc exclusivement approuvées, "validées" par les autorités musulmanes depuis 1400 ans. Mais admettons. Or, Mahomet et les violences perpetrées contre les femmes, ce n'est pas aussi simple que ce que prétend Michel Dardenne.

Muslim (4:2127) - Mahomet frappa sa femme Aïcha, dans la poitrine un soir où elle avait quitté la maison sans sa permission. Aïcha raconte, "Il me frappa à la poitrine ce qui me causa une grande douleur".

Bukhari (72:715) - Une femme vint voir Mahomet et le supplia d'ordonner à son mari d'arrêter de la battre. Sa peau était tellement meurtrie sous l'impact des coups qu'elle était décrite comme étant plus verte que le voile vert qu'elle portait. Mahomet ne réprima pas le mari, mais ordonna à la femme de retourner voir son mari et de se soumettre à ses désirs sexuels.

Abu Dawud (2141) "Iyas bin 'Abd Allah bin Abi Dhubab raconta que l'apôtre d'Allah (que la paix soit avec lui) avait dit: ne frappez pas les servantes d'Allah, mais lorsque 'Umar vint voir l'apôtre d'Allah (que la paix soit avec lui) et dit: Les femmes qui se sont enhardies jusqu'à braver leurs maris, il (le prophète) a donné la permission de les battre. Alors beaucoup de femmes vinrent se plaindre de leurs maris à des membres de la famille de l'apôtre d'Allah (que la paix soit avec lui). Et l'apôtre d'Allah (que la paix soit avec lui) dit: beaucoup de femmes sont venu se plaindre de leurs maris à des gens de ma famille. Elle ne sont pas les meilleures d'entre vous."

Abu Dawud (2142) - "Le prophète (que la paix soit avec lui) dit: un homme n'aura pas à répondre du fait qu'il batte sa femme."

Forum Fr

Ouvrons une parenthèse sur ces hadiths et le discours qui va avec 

Nous avons fait exprès de prendre ce lien et pas un autre (cet autre forum), parce que ce n'est pas un site anti-islam et que ces hadith ont été postés par un défenseur de l'islam. Ce dernier ne remet pas en question leur authenticité mais va tous les réfuter d'une façon qui mérite encore qu'on s'y attarde : l'auteur de ce post insinue que la femme dont la peau était "plus verte" que son vêtement selon Aïsha s'était probablement fait ça dans un "accident" (le fameux : "je suis tombée dans les escaliers"). Bien tenté, mais le hadith précise lui-même que c'était vert à cause des coups ("green spot on her skin caused by beating"). Ensuite Aïcha n'aurait pas été "frappée" à la poitrine mais "poussée". Mais dans ce cas, pourquoi cela n'a-t'il pas été traduit par "Il me poussa..." ? Mystère. Enfin, toujours selon cet auteur, les autres hadiths sont "faibles", c'est-à-dire que leur authenticité n'est pas avérée. C'est problématique quand même de garder des textes aussi peu fiables dans le deuxième livre sacré de l'islam. Bref, nous espérons que ces explications vous ont rassurés, parce que c'est leur but. Les défenseurs de l'islam ont encore transformé le plomb en or sous vos yeux ébahis. Refermons la parenthèse.

 

Erreur n°5 : des mensonges par omission

Mahomet n'aurait jamais frappé une femme? Admettons mais selon les textes mais...

 

Mahomet, un exemple à imiter selon Michel Dardenne : pas vraiment selon Malek Chebel

Selon Michel Dardenne, "si on veut suivre ce qu'il faut dans l'islam", il ne faudrait donc pas frapper une femme (heureusement que le coran a été révélé n'est-ce pas?). Les témoignages de la vie de Mahomet contenus dans la sunnah serviraient donc "d'exemple". Pourtant, selon ce que dit Malek Chebel dans l'article cité plus haut : "Mohammed ne s'est jamais érigé en exemple en tant qu'homme. Il y a une distinction très claire entre ce qui vient de Dieu, les paroles qui sont dictées au Prophète, et ce qu'il fait en tant qu'être humain." Qui dit vrai : Michel Dardenne ou Malek Chebel ?

Le fait que Mahomet n'aurait jamais frappé une femme, impliquerait donc qu'un musulman n'a pas le droit de frapper sa femme. Comme au sujet de la polygamie, ce n'est pas aussi simple que ça et le coran aurait prévu des dérogations mais rassurez-vous, seulement "dans des cas extrêmes".

Source : sajidine.com

Source : sajidine.com

Le sous-entendu pour preuve

Michel Dardenne n'est pas très content qu'Etienne Vermeersh ose affirmer que "Dieu" n'existe pas" (45'50) puisqu'il ne s'est pas montré en public. Lui-même, il a des preuves personnelles que "Dieu" existe, des "petits secrets" qu'il ne divulguerait pas en public. "Comment peut-on être sûr que "Dieu" n'existe pas?", demande Michel. Il s'engage alors dans une description très minutieuse des atomes de l'eau, que celle-ci se comporte comme une base face à un acide, ou un acide face à une base. Il évoque ces découvertes observées au microscope et qui n'ont pas été montrées en public. 

Et pourtant elles existent.

CQFD, "Dieu" existe.

Erreur n°5 : Michel Dardenne fait des comparaisons à la limite du blasphème

"Mahomet et ses compagnons ont fait très peu de victimes comparé à George W. Bush" (17'40)

En plus de tenir des propos pour le moins troublant ("ils n'ont fait que quelques centaines de morts, même pas des milliers"), Michel Dardenne ose la comparaison entre l'action de George W. Bush en Irak en 2003 (en réponse à un attentat ayant provoqué la mort de plus de 3 000 citoyens américains) et celle de Mahomet au VIIe s. pour se "défendre". Le massacre de la tribu juive des Banu Quraiza à Yathrib qui avait recueilli Mahomet et ses compagnons chassés de la Mecque après la mort de Khadidja, c'était pour se défendre donc. Les attaques incessantes des caravaniers, les batailles, le pillage, le viol de femmes mariées ou non, l'esclavage des captifs, les décapitations, tout ça, c'était pour se défendre. Mais comparer Mahomet à George W. Bush... c'est pas un peu blasphématoire ?

"Dieu" dont on n'arrive pas à prouver l'existence? "C'est comme les coiffeurs!" (49'40)

Les gens qui doutent de l'existence de "Dieu" parce qu'il ne s'est pas montré en public ? C'est comme les gens qui doutent de l'existence des coiffeurs parce qu'ils voient "tous ces gens mal coiffés dans la rue". Vous voulez être bien coiffé? Allez voir votre coiffeur! Vous voulez savoir si "Dieu" existe? Cherchez des preuves (c'est-à-dire à chaque fois que vous êtes perdu, que vous ne comprenez pas quelque chose), vous en trouverez. L'auto-suggestion basée sur du vide.

Encore une preuve de l'existence de "Dieu"? Les messages de "Dieu", comme l'interdiction du porc dans l'Ancien Testament, ou encore les miracles de Jésus. 

Erreur n°6 : un plaidoyer qui part dans tous les sens

• Michel Dardenne estime que l'exigence des européens que les populations s'adaptent à leur mode de vie n'est pas recevable (18'20) et qu'il "faudra écouter les autres". "Vu le nombre d'enfants que font les musulmans" (sic), cela n'aurait pas de sens de "les critiquer". 

• Lire un livre, ça ne reflète pas vraiment l'expérience de l'islam. Il vaut mieux le vivre.

• Se laver 5 fois par jour, être tout le temps propre, c'est très agréable.

(20'35) "La liberté c'est bien. J'ai appris ça dans ma jeunesse. Mais il faut de l'argent, il faut du pouvoir, il faut obtenir raison. La justice c'est injuste, mais il faut obtenir raison" (sic). Avant, il était libre Michel, mais il avait tout le temps besoin de l'approbation des autres. Depuis qu'il a découvert l'islam, il leur tient même tête. Même avec ce genre de phrase.

• Le coran récité, c'est magnifique. C'est un point sur lequel il revient deux fois. Les textes dans le coran sont tellement beaux qu'il est impossible que ça vienne d'un homme. Donc "Dieu" existe. Michel Dardenne sait-il que lorsqu'il a commencé à prêcher, les gens parlait de Mahomet comme d'un "poète fou"?

• Le chiffre 19 est très important dans le coran.

La science, l'art... Michel Dardenne émerveille son auditoire

En évoquant les scientifiques, des psychologues, les artistes, "LeonaRdo Da Vintchi", les atomes, l'eau qui se transforme en glace et la glace en gaz, Michel Dardenne réenchante le réel, il fait rêver son auditoire et le prestige de ces évocations rejaillit sur tout son raisonnement. Alors que ça ne prouve rien de ce qu'il affirme, il se lance dans des descriptions très longues, très savantes, censées être des analogies et qui n'ont d'autre but que celui de captiver et émerveiller l'auditoire. Une technique digne d'une secte

Les calculs savants du coran

Selon Michel Dardenne, il existe des proportions pour définir la beauté. Et La Mecque serait très bien placée sur la terre d'ailleurs, notamment par rapport au village de Greenwich, défini comme centre du monde. D'ailleurs il y a un verset qui contient le mot "La Mecque" qui contient 47 lettres et divisé par 1,618, on obtient quoi ? 29! "Pile poil le début du mot "Mecca""... Enfin c'est le "ba" de "becca". Convaincant, non?

L'athéisme : la source de tous les problèmes

Suicides, estime de soi, violences conjugales... Selon Michel Dardenne, l'athéisme revendiqué par Etienne Vermeersh serait la source de bien des problèmes. Depuis qu'on a retiré les crucifix des écoles, tout va plus mal. Et c'est donc très logiquement qu'il s'est dirigé vers l'islam. 

«Chassez le Christianisme, vous aurez l’Islam» François-René de Chateaubriand

L'athéisme, c'est la cupidité, c'est les flingues. Croire en "Dieu" permettrait de se protéger des excès et des vices comme la drogue, la violence... Le regard aiguisé de Michel Dardenne sur le monde réel fait mouche. De fait, le coran serait une solution à tout et répondrait à tous les problèmes de la vie. Enfin! Un guide de vie déjà prêt-à-l'emploi. Plus besoin de se torturer l'esprit, plus besoin de faire son introspection, ou d'interroger sa conscience, il suffit d'appliquer, d'obéir, d'imiter. Mais c'est vrai : c'est compliqué la vie et quel meilleur réflexe pour gérer ce réel, si complexe, si varié, si tourbillonnant que de prendre pour modèle un chef de bande ayant vécu dans la péninsule arabique au VIIe siècle?

Erreur n°7 : Une pincée de complotisme

Les mauvaises traductions du coran? L'image négative de l'islam véhiculée par les médias? Ce serait la faute d'"organisations secrètes" qui en voudraient à l'islam selon Michel Dardenne, une expression qu'il emploit à deux reprises. Ce faisant, il reprend une (mauvaise) habitude assez courante dans le monde arabo-musulman : reporter la faute sur les autres quand on ne trouve pas de meilleur argument.

Erreur n°8 : une contre-argumentation consternante

Aïcha avait 16 ans lors de son mariage avec le "prophète". Ou 18. Ou 19.

En arabe on ne précise pas les dizaines, les centaines ou les milliers : abracadabra, Aïcha avait 16 ans et non 6 lors de son mariage avec le "prophète"

Aïcha mariée à 6 ans, mariage consommé à 9, reporté dans les hadith Bukhari, c'est-à-dire des hadith authentiques : "c'est embêtant" (32'10). Mais un jour Michel Dardenne a eu la chance de rencontrer un docteur en islamologie, un égyptien qui donne des cours au Canada qui lui a demandé en quelle année il est né. Michel a répondu "en 59". L'autre lui a répondu "ah tu vois, tu n'as pas dit MILLE NEUF CENT cinquante neuf". 

Selon cet islamologue, en arabe (aussi donc), on pourrait se passer de préciser les dizaines, les centaines ou les milliers parce que ce serait EVIDENT. CQFD, quand les hadiths disent 6 ou 9 ans, en fait, ça veut dire 6 ou 9 ans APRES quelque chose. Peut-être après une dizaine, une centaine, etc... Il fallait y penser. Problème : le hadith incriminé parle bien d'un âge et non d'une datation. Mais qui va souligner la distinction?

"C'est faux, d'ailleurs les autres font pareil"

On retrouve cette thèse dans cette vidéo où l'on retrouve l'extrait exact de la prestation de notre orateur, dans celle-ci, ou celle-làLes comptes Youtube qui ont diffusé à leur tour des extraits de cette vidéo : Firdaws, islamlapaix1, sam kikoMouhamed Kalel, CoranFissabillah, Deen Movies.

On retrouve le schéma de contre-argumentation habituelle, et qui se contredit lui-même : 

1/ c'est faux,

2/ d'ailleurs, il n'y a pas que chez les musulmans que ça arrive.

Michel Dardenne affirme "d'ailleurs des rois en Europe ont épousé des fillettes de 5, 6 ans, DEVANT LE PAPE!" (36'40). Une autre preuve que Aïcha avait 16 ans et non pas 6 ? Personne n'a reproché à Mahomet de prendre une fillette de 6 ans en mariage. Personne. Donc c'est pas crédible selon Michel Dardenne.

L'âge dans les hadith ? Parfois Michel le prend en compte, parfois non

Et pour enfoncer le clou, Michel Dardenne prend l'info comme quoi la grande soeur d'Aïcha avait 10 ans de plus et, selon les hadith (sûrement authentiques), celle-ci avait pile poil 100 ans en 73 après l'Hégire, l'an 0 musulman. Elle est donc née en -28 de l'ère musulmane et Aïcha se serait mariée la même année que l'Hégire. Abracadabra, Aïcha ne s'est même pas mariée à 16 mais à 19 ans.

Selon Michel Dardenne, Aïcha jouait aux poupées à 16, 18 ou 19 ans

Michel a réponse à tout. Il existe un hadith racontant que Aïcha jouait aux poupées quand elle a été présentée au "prophète" et qu'elle les faisait elle-même. Sans s'interroger le niveau de sophistication de ces poupées, Michel  Dardenne est formel : une petite fille de 6 ans NE PEUT PAS fabriquer une poupée. 

Confondre une constante ("être dans la religion") avec un événement (la conversion)

Michel a un autre argument de poids. Un jour, des gens ont demandé à Aïcha : "Est-ce que tes parents ont toujours été dans la religion". La question portait donc sur la pratique quotidienne, la répétition et le respect des rituels de la religion. Michel Dardenne modifie le sens de la question et l'associe à un événement, ponctuel : la conversion des parents d'Aïcha, qui aurait eu lieu 13 ans plus tôt. "Comment pourrait-elle se souvenir de leur conversion alors qu'elle a eu lieu 13 ans plus tôt? Ca n'a pas de sens!" Sauf que la question ne porte pas du tout sur la conversion de ses parents, un événèment ponctuel, mais sur leur pratique religieuse, qu'elle aurait pu observer dans le temps, longtemps après leur conversion. 

Tout mais pas 6 ans. Trop choquant pour l'époque

Sur l'âge d'Aïcha lors de son mariage, la mosquée de Lyon, elle, affirme qu'Aïcha avait 14 ans. Pourtant, selon cette autre source, Aïcha est bien née 9 ans avant l'Hégire et le "prophète" Mahomet l'aurait demandée en mariage 3 ans avant l'Hégire. A vos calculettes.

Erreur n°9 : L'appel à l'autorité et les mots vertueux

Michel Dardenne ne se prive pas de citer Moïse, Jésus : parfait pour créer une familiarité et faire rejaillir le prestige des noms sur son argumentation. Quand Michel Dardenne parle de "Leonardo Da Vinci" (prononcé à l'italienne, svp), c'est pour faire rêver son auditoire, leur apporter à eux aussi une bribe de cette lumière dans leur vie. 

Il cite également des psychologues (54'40), des scientifiques "reconnus" (par qui? nul ne sait) : en sciences de la communication, on appelle ça l'appel à l'autorité. Vous convoquez dans votre démonstration des noms censés incarner la science, la connaissance, bref des personnes dont le jugement fait autorité. C'est une pratique qui a souvent été utilisée par les totalitarismes dans leur propagande pour rassurer le peuple et les convaincre du bien-fondé de telle ou telle disposition. On retrouve exactement la même technique chez les adeptes du complot "sionniste" qui sont pléthore sur internet. 

 

MAJ

08/10/2015 : la vidéo de Michel Dardenne sur le compte islamlapaix1 a visiblement été supprimée.

Partager cet article

Commenter cet article

ka ba 02/10/2016 15:59

votre démonstration est stupide § normal vous êtes satanistes! allez chercher la vérité au fond de votre âme si Allah veut bien vous éclairer.... vous êtes dans le noir complet....ouvrez la fenêtre de votre âme

Vousdevriezvoirça 05/10/2016 00:44

: ) sataniste carrément... brr jme fais peur

LemassonOlivier 04/06/2016 13:27

"Aïcha avait 16 ans lors de son mariage avec le "prophète". Ou 18. Ou 19." Déclare M. Dardenne

Rien que le titre extrait de la tradition authentique (hadith sahîh) de Boukhari balaye comme un fétu de paille cette affirmation!

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5460272s/f581.item.r=neuf%20ans.texteImage
page 568

CHAPITRE XXXIX. — DE L'HOMME QUI MARIE DES ENFANTS EN BAS ÂGE confor-
mément à ces mots du Coran : s . . . et celles qui n'ont pas encore leurs
menstrues v (sourate LXV, verset 4), et Dieu a fixé la durée de la retraite légale
à trois mois avant la nubilité.

1. D'après 'Aïcha, le Prophète l'épousa alors qu'elle avait six
ans; le mariage fut consommé quand elle avait neuf ans, et elle
resta avec le Prophète neuf ans.

Il serait intéressant de savoir comment des gamines de 16 ou 18 ou 19 ans puissent être, je cite, "DES ENFANTS EN BAS ÂGE".

Voilà Bye bye Michel Dardenne, grâce à un seul "titre authentique"!

Joe 21/10/2016 13:03

Vous êtes PATHÉTIQUE

Vousdevriezvoirça 07/06/2016 18:04

Merci pour ces précisions Olivier : )

sami 22/05/2016 20:48

Après la fin du communisme ,les états unis se devait de trouver un ennemi aujourd'hui c'est les musulmans demain ça va être les chinois .Pas dupe de votre manège .

Vousdevriezvoirça 07/06/2016 18:05

RE-merci pour ces précisions et ces infos qui peuvent profiter à tous

LemassonOlivier 04/06/2016 13:51

Mahomet et ses adeptes se sont déclarés ennemis des mécréants qualifiés d'impuretés dans [9:28] et de souillures dans [9:95] depuis 622 par ces textes : http://tl.gd/n_1so7pug , http://tl.gd/n_1soh1qe et http://tl.gd/n_1soh70m

que ces "musulmans authentiques" (comme les traditions du même nom "hadith sahîh") ont très bien expliqué ici :


https://www.youtube.com/playlist?list=PLNmSJsVuWos8qIft3k2k5hc8pb1HVMj99 (plus dans http://www.twitlonger.com/show/n_1sooe6p ) .

Il suffit de lire le consensus de tous les exégètes ici http://sami-aldeeb.com/medias/2016/02/jihadamazon-1.pdf .

Ces exégètes qualifient de subversion le refus des polythéistes de se convertir à l’islam, ainsi que le refus des gens du livre de se convertir ou de se soumettre à l’islam. Cette subversion nécessite l’initiation de la guerre parce qu’elle est jugée par le Coran plus grave que le fait de tuer (H-87/2:191 et 217). Cette guerre est donc à la fois défensive et offensive. Certains exégètes modernes parlent de guerre préventive.

C’est dans cette perspective qu’il faut lire les messages de Mahomet à Muqawqis (Cirus),
gouverneur d'Égypte; Héraclius, empereur de Byzance; Chosroes, roi de Perse; Najashy, roi de l'Abyssinie, etc. pour les appeler à l’islam, payer le tribut, ou se préparer à la guerre. Ainsi il aurait écrit à Héraclius:
De Mahomet, envoyé de Dieu au maître des Byzantins. Je te convie à embrasser l'islam.
Si donc tu te soumets (deviens musulman), tu auras ce qu'ont les soumis et à toi incombera ce qui leur incombe. Mais si tu n'adhères point à l'islam, acquitte la jizya (capitation). Car Dieu le très-haut a dit: «Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au jour dernier, qui n'interdisent pas ce que Dieu et son envoyé ont interdit, et qui ne professent pas la religion
de la vérité, parmi ceux auxquels le livre fut donné, jusqu'à ce qu'ils donnent le tribut par
une main, et en état de mépris» (H-113/9:29). Sinon, ne t'impose point entre les paysans
et l'islam, soit qu'ils y adhèrent ou qu'ils acquittent la capitation

Les Etats-Unis ont déjà été en conflit avec les Etats Musulmans au 18ème siècle lorsqu'il le Congrès américain a décidé la création de 6 frégates de l'US NAVY pour protéger ses navires commerciaux qui naviguaient vers l'Europe et qui étaient régulièrement attaqués par des bateaux pirates en provenance d'Afrique du Nord qui était contrôlée par l'Empire Ottoman :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Six_fr%C3%A9gates_originelles_de_l%27United_States_Navy

https://history.state.gov/milestones/1801-1829/barbary-wars

Vousdevriezvoirça 26/05/2016 11:00

Je ne suis pas les Etats-Unis

sami 20/05/2016 15:56

Michel dardenne m'a convaincu par ces vidéos .Il est sincére ça se voit dans son visage.Il avait la forune mais pas le bonheur,il a tout plaqué pour se tourné vers DIEU.pas beaucoup de gens laisserais le confort pour le spitituel Je vais acheté ces livres et lire le coran pour me faire une opinion

Vousdevriezvoirça 22/05/2016 15:54

Fais ce que tu crois être juste... Par contre si tu vas par là, abandonne toute idée de répondre à l'appel de D.ieu. allah est une divinité à part.

François 14/04/2016 14:08

Bonjour au rédacteur,

je m'intéresse à l'islam depuis un certain temps, et j'ai lu des livres officiels (L'islam pour les nuls) et officieux (Le grand secret de l'islam, Il était une foi... l'islam). J'ai aussi regardé énormément de reportages et de vidéos explicatives sur Youtube, donc celles d'Aldo Sterone.

Si je suis d'accord avec votre article, un point de désaccord existe avec le passage suivant :

"L'âge dans les hadith ? Parfois Michel le prend en compte, parfois non
Et pour enfoncer le clou, Michel Dardenne prend l'info comme quoi la grande soeur d'Aïcha avait 10 ans de plus et, selon les hadith (sûrement authentiques), celle-ci avait pile poil 100 ans en 73 après l'Hégire, l'an 0 musulman. Elle est donc née en -28 de l'ère musulmane et Aïcha se serait mariée la même année que l'Hégire. Abracadabra, Aïcha ne s'est même pas mariée à 16 mais à 19 ans.

Selon Michel Dardenne, Aïcha jouait aux poupées à 16, 18 ou 19 ans
Michel a réponse à tout. Il existe un hadith racontant que Aïcha jouait aux poupées quand elle a été présentée au "prophète" et qu'elle les faisait elle-même. Sans s'interroger le niveau de sophistication de ces poupées, Michel Dardenne est formel : une petite fille de 6 ans NE PEUT PAS fabriquer une poupée."

Déjà, il s'interroge sur le degré de sophistication des poupées car justement, il insiste sur le point que ce n'était pas des poupées ordinaires : un cheval avec des ailes, et fait par Aisha elle-même. Il n'a jamais dit qu'une fille de 6 ans ne pouvait pas faire une poupée, il a juste dit qu'une fille de 6 ans n'avait ni un tel niveau de discussion, ni un tel niveau en couture. Et je suis d'accord avec lui sur ce point. Beaucoup de sunnites disent que Aisha avait forcément 6 ans en prenant le fameux hadith qui en parle, car ce hadith dit en plus qu'elle jouait à la poupée. Cependant, il y a une énorme différence entre jouer à la poupée, et avoir des connaissances en couture permettant de faire ses propres poupées, qui n'étaient de plus pas basiques.

Pour le calcul de l'âge suivant les hadiths, c'est à mon sens plus évolué que le calcul fait par les autres sunnites : ils prennent le hadith des fiançailles à 6 ans, celui qui dit que ces fiançailles ont eu lieu 2 ou 3 ans avant l'hégire, et ils en déduisent que vu que Muhammad est né en 570, alors il fiancé une fille de 6 ans à 50 ans. Cependant, pour que ce calcul marche, il faut bien que le premier hadith soit vrai ! Et justement, il explique bien le coup de la poupée et des hadiths qui vont à l'encontre du hadith des fiançailles à 6 ans.

Le lien que vous mentionnez à la fin ne répond pas aux hadiths mentionnés par Mr Dardenne, il ne fait que dire le discours officiel sans aucune remise en question, ce qui à mon sens fait bien moins réfléchir, c'est plus en surface.

Comme je vous l'ai dit, je suis d'accord avec le reste de votre analyse. Notamment le cas de la sourate 5 versets 32 et 33, qui sont transformés pour changer le sens original. Car ce qui est dit, c'est que celui qui tue un musulman qui fait des bonnes œuvres, c'est comme s'il tuait tous les hommes. Dans le Coran, le pire péché, c'est celui d'associer un autre Dieu à Allah, ainsi que celui de ne pas croire en Allah. Pour Allah, ce sont des gens corrompus, qui ont des yeux mais ne voient pas, qui ont des oreilles mais n'entendent pas, etc. Une personne coupable de corruption, c'est juste la définition d'un incroyant. Bref, cette sourate donne plutôt raison aux islamistes tueurs de mécréants qu'autre chose.

Vousdevriezvoirça 22/05/2016 16:08

Bonjour au lecteur :-)

Je trouve personnellement que l'énergie que déploie ce Michel Dardenne pour tordre le sens des hadiths dans tous les sens est assez... marrant. Et révélateur. Tout ce qui est honteux dans l'islam, c'est-à-dire quand même pas mal de choses, est soigneusement caché et sciemment ignoré. Le fait que Mahomet ait "flashé" sur une gamine de 6 ans peut-être particulièrement vive d'esprit est forcément particulièrement honteux.
Au XXI e s., ils ne savent plus comment faire avec ça. Donc ils ont trouvé : ils inventent de nouveaux mensonges pour faire perdurer les anciens.
Le hadith mentionnant l'âge d'Aïcha est explicite et le reste corrobore -soyons sérieux : quelle fille de 16 ans avait même le temps de jouer aux poupées en dans l'Arabie du VIIe s.
La question ne porte même plus sur les textes, puisqu'ils sont explicites. Elle porte sur l'acharnement des musulmans à rattraper une religion honteuse à bien des égards, sur leur déni, et leur incommensurable capacité à défendre quelque chose d'indéfendable. Je ne suis qu'un humble rédacteur, et j'espère que rapidement, des anthropologues et des psychiatres vont analyser les fondements de l'islam, de la même façon d'ailleurs qu'on a commencé à le faire avec le christianisme, que je ne déteste pas mais qui a le vilain défaut d'apprendre aux hommes que le modèle à suivre est un type qui s'est sacrifié pour sauver les autres, donc pour laquelle, le summum de la noblesse est, quelque part, de faire croire qu'on va sauver le monde en se suicidant. Ça pose question.
De la même façon, je pense qu'il est temps qu'on s'interroge sur le fondement idéologique de l'islam, qui consiste, en gros, à trouver des prétextes fallacieux et prétendument divins pour piller des communautés plus riches. Ce qui revient à faire renaître la prédation, un comportement qui était censé avoir disparu avec le Néolithique, période à laquelle les hommes se sédentarisent, et donc cultivent une terre, au lieu de recourir à la chasse, c'est-à-dire à la prédation.
Fun fact : tous les groupes humains ne se sont pas sédentarisés.
Fun fact n° 2 : les bédouins, pour ne parler que d'eux, sont restés nomades.
Fun fact n° 3 : c'est parmi les bédouins que l'islam s'est le plus facilement répandu.