Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VousDevriezVoirÇa

Est-ce que quand Mahomet et ses compagnons ont égorgé des juifs et tué des chrétiens, ça avait un lien avec l'islam?

24 Novembre 2015 , Rédigé par Vousdevriezvoirça Publié dans #Rhétorique musulmane

Le "djihadisme" serait une "révolte générationnelle et nihiliste" (sic) selon ce grand spécialiste, dont le quotidien de gauche "Le Monde" veut mettre en avant l'hypothèse

Le "djihadisme" serait une "révolte générationnelle et nihiliste" (sic) selon ce grand spécialiste, dont le quotidien de gauche "Le Monde" veut mettre en avant l'hypothèse

 

"Ça n'a rien à voir avec l'islam". Avec "Padamalgam", c'est l'autre mantra que nous répètent jusqu'à l'overdose les excuseurs de l'islam, regroupant musulmans dans le déni et défenseurs gauchistes de l'islam - qui appliquent à merveille la maxime "les ennemis de mes ennemis sont mes amis" et tentent 2 jours seulement après les attentats du 13 novembre à Paris d'exciter un peu plus les musulmans -. 

Avez-vous remarqué ? Les musulmans ne mettent en avant leur islam que lorsqu'ils sont en position de victimes, rarement lorsqu'ils font une découverte scientifique ou technique qui profite à tout le monde et jamais lorsqu'ils sont en position d'agresseur. Une façon d'enfumer le monde qui marche plutôt bien depuis 14 siècles puisque nous nous laissons toujours berner par les paroles sans nous en tenir aux actes

"Ça n'a rien à voir avec l'islam". Avec "Padamalgam", c'est l'autre mantra que nous répètent jusqu'à l'overdose les excuseurs de l'islam, regroupant musulmans dans le déni et défenseurs gauchistes de l'islam - qui appliquent à merveille la maxime "les ennemis de mes ennemis sont mes amis" et tentent 2 jours seulement après les attentats du 13 novembre à Paris d'exciter un peu plus les musulmans -. 

Avez-vous remarqué ? Les musulmans ne mettent en avant leur islam que lorsqu'ils sont en position de victimes, rarement lorsqu'ils font une découverte scientifique ou technique qui profite à tout le monde et jamais lorsqu'ils sont en position d'agresseur. Une façon d'enfumer le monde qui marche plutôt bien depuis 14 siècles puisque nous nous laissons toujours berner par les paroles sans nous en tenir aux actes

Est-ce que quand Mahomet et ses compagnons ont égorgé des juifs et tué des chrétiens, ça avait un lien avec l'islam?Est-ce que quand Mahomet et ses compagnons ont égorgé des juifs et tué des chrétiens, ça avait un lien avec l'islam?Est-ce que quand Mahomet et ses compagnons ont égorgé des juifs et tué des chrétiens, ça avait un lien avec l'islam?

Ainsi : 

 

  • Ça n'avait rien à voir avec l'islam non plus quand Mahomet et ses compagnons ont égorgé des centaines de juifs qui se trouvaient dans l'actuelle Médine qui s'appellait Yathrib, et qui se trouve dans l'Arabie Saoudite actuelle (oui il y avait des juifs dans l'actuelle Arabie Saoudite avant l'expansion de l'islam). Ça n'avait sûrement rien à voir non plus avec l'islam quand Mahomet et ses compagnons se sont partagés les femmes et les enfants. Mahomet s'octroya Zaynab bint Jahsh, la fille du chef de cette tribu. 

 

  • Les attaques de pirates ottomans et maures, dans le Sud de l'Italie, en Sicile, en Sardaigne, en Corse et dans le sud de la France pendant des siècles, non plus. Vous êtes déjà venu en Provence ? Vous avez remarqué que les petits villages et les vieilles villes sont systématiquement perchés ? Saint Tropez, le Cannet des Maures, pour ne citer que ces deux villes, ont été des lieux d'affrontement. Mais qu'est-ce que les assaillants pouvaient bien crier en lançant l'assaut ?

 

 

  • Le génocide des arméniens, qui se trouvent être chrétiens, au début du XXe siècle, par les turcs, qui se trouvent être musulmans, non plus.

 

  • Le GIA aussi n'a rien à voir avec l'islam, puisque son nom veut dire Groupe Islamique Armé.

 

  • Ni le Hamas, d'ailleurs puisque son nom en entier est harakat al-muqâwama al-'islâmiya, « Mouvement de résistance islamique ».

​Notre société est-elle frappée d'une p*** d'amnésie ou y a-t-il une volonté politique de nous plonger dans un coma artificiel ?

Et si tout était lié?

Et surtout : pourquoi ces jeunes en pleine "révolte générationnelle et nihiliste" choisissent d'embrasser l'islam et pas une autre religion ? C'est pourtant pas ce qui manque sur terre non, des religions ? Pourquoi juste celle-ci ? Y aurait-il des affinités naturelles entre le nihilisme et l'islam ? Et si l'islam attirait naturellement ce type de profil ? Est-ce qu'en fait, ça ne fait pas des siècles que l'islam attire et révèle à eux-mêmes ce qu'on a longtemps appelé des "renégats" sous toutes les latitudes, c'est-à-dire selon la définition admise "une personne qui renie ses opinions, sa religion, sa patrie ou son parti"  ? Entre la fascination de la destruction et la capacité à devenir de la chair à canon pour des imams et autres prêcheurs de haine, qui eux, iront négocier derrière un pouvoir, lui, bien séculier ? 

QUEL MYSTERE AHLALA

Mais admettons. Faisons semblant de croire que qu'il se passe aujourd'hui n'a aucun lien avec ce qui s'est passé les siècles passés, que tout cela est une malheureuse interprétation du coran due à un phénomène purement sociétal. Penchons-nous sur cette analyse : 

Situation précaire, familles éclatées, exclusion sociale... ils pensent que l'islam a "les réponses à tous les problèmes sociaux qu'ils peuvent être amenés à subir".

La religion devient alors "un exutoire" de leurs frustrations et de leurs traumatismes. Ils compensent leur marginalisation de la société en respectant scrupuleusement les dogmes de la religion, ce qui leur permet de "se reconstruire moralement et de se forger leur propre estime", selon le spécialiste de l'Islam.

Franck Frégosi, chercheur au CNRS et spécialiste de l'islam

Après la destruction des repères familiaux, identitaires et sociétaux, la suite logique serait-elle donc d'embrasser l'islam ? 

En d'autres termes : l'islam ne serait-il pas la suite logique de la destruction des repères traditionnels, diabolisés et caricaturés depuis quelques décennies en Europe par la gauche

Partager cet article

Commenter cet article