Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VousDevriezVoirÇa

Invocations magiques,louanges de la virilité des hommes,adoration de la nature: l'islam,dernière religion primitive?

29 Février 2016 , Rédigé par Vousdevriezvoirça Publié dans #Définitions et fondamentaux, #Obscurantisme, #Superstition, #Dieu-Lune, #Houbal, #Racines Pré-islamiques, #Relooking ancien culte

L'islam est-il un monothéisme éthique d'essence abrahamique ou bien est-il en réalité le nouvel habillage, le relooking en quelque sorte d'une spiritualité primitive que nous croyions disparue ? 

Certains aspects de l'islam, qui ne sont pour ainsi dire jamais abordés ni analysés méritent pourtant qu'on s'y intéresse. Ils ne sont pas sans nous rappeler de vagues souvenirs sur les premières formes de spiritualité humaine fondées sur une forme de transe/fascination, sur la superstition, l'admiration de la force et du don de la vie, l'émerveillement de la nature, et surtout la peur/fascination première des éléments naturels que l'homme ne maîtrise pas, et devant lesquels il se sent bien impuissant pendant de nombreux siècles.

Alors l'islam est-il la dernière religion primitive ?

  1. La peur/fascination d'allah : le numineux ou "mysterium tremendum" ?

Le numineux est cette manifestation des premières formes de spiritualité mis en évidence par Rudolf Otto dans son ouvrage "Le Sacré" : c'est l'expérience du sacré, entre fascination et effroi. C'est ce que ressentent les premiers hommes face à cette nature qui les submerge et ces phénomènes naturels qu'ils peinent à comprendre.

L'orage par exemple a longtemps été vu comme une manifestation effrayante d'une puissance divine. Grâce à la science, nous savons désormais qu'un orage est une manifestation météorologique et que Dieu n'a rien à voir là-dedans. 

Les "colères de Dieu" dans la Bible ont avant tout une portée symbolique et les passages violents, notamment dans ce qu'on appelle communément l'Ancien testament, sont bien souvent des prédictions, des mises en garde ou des récitset non des prescriptions religieuses.

Autant, la figure d'allah interroge. S'il serait trop long de répertorier ici toutes les occurrences d'allah, une étude sémantique menée par des blogueurs du site Coranix nous renseigne sur le rapport du musulman à allah : une peur/fascination pour une force toute puissante qui exige, qui juge et dont la punition sera sans pitié.

Voici l'analyse de Coranix, à partir d'une analyse du texte, de son champs lexical et des occurrences

Voici l'analyse de Coranix, à partir d'une analyse du texte, de son champs lexical et des occurrences

L'auteur de cet autre article publié sur un site conservateur, pro-Israël et pro-USA s'est lui aussi essayé à l'exercice d'une analyse sémantique du coran.

 

Voilà le score accablant du Coran : nous asséner, ad nauseam, que nous devons obéir à Dieu, être de vrais croyants, nous tenir loin du mensonge des autres religions, sous peine de « châtiment douloureux ».

Un cinquième des mots d’un livre de 1000 pages répètent sans cesse cette même idée.

Pourquoi une telle répétition ? A-t-on besoin d’être autant averti, menacé ? Ne s’agirait-il pas de la déclinaison d’un slogan ? Pour le Coran, ça serait « si on vous menace régulièrement, vous finirez par y croire ». La répétition tient lieu d’argumentation.

Dreuz

Certes, ce allah a bien des traits en commun avec la vision que nous nous faisons de la religion chrétienne telle qu'elle était pratiquée au Moyen-Âge. Et le rapprochement que tu fais en ce moment même, cher lecteur, chère lectrice, démontre lui-même que cette vision de Dieu était circonstancielle, et qu'elle a été depuis corrigée par une relecture des textes chrétiens, plus fidèle à l'expression "Dieu le père".

Avec le coran en revanche, se référer au texte (voir ci-dessous les extraits de la sourate 8) renvoit précisément à cette vision depuis 1400 ans et il en sera toujours ainsi puisque le coran ne peut être modifié. 

allah sera toujours ce "dieu" dont la prouesse est de faire croire à sa miséricorde lorsqu'il "épargne" de ses foudres tous ceux qui les mériteraient, qui menace de sanctions si ses directives ne sont pas observées et qui récompense ceux qui lui obéissent sans discuter.

allah le "miséricordieux" vous laisse choisir librement : la mort ou la soumission

S'il est est dépeint comme "miséricordieux", c'est parce qu'entre la mort et la conversion, le dieu musulman nous laisse librement choisir... de nous convertir, pour éviter la mort. Ou comment faire passer un chantage pour de la magnanimité.

Ceci étant, cette image étant peut-être un peu trop rude, les musulmans-militants ont visiblement jugé bon de récupérer certaines formules notamment aux chrétiens, vraisemblablement dans le but de se mettre au diapason de cette vision de Dieu et de gagner de nouveaux adeptes en récupérant des éléments familiers de ceux qu'ils souhaitent convertir :

Faire dans le gnangnan pour gommer une vision trop dure et effrayante d'allah pour de nouveaux arrivants et les musulmans occidentalisés

Faire dans le gnangnan pour gommer une vision trop dure et effrayante d'allah pour de nouveaux arrivants et les musulmans occidentalisés

Il faut sûrement ça pour gommer le caractère perpétuellement menaçant de ce allah car le texte du coran, lui, dit tout autre chose :

13. Ce, parce qu'ils ont désobéi à Allah et à Son messager." Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager... Allah est certainement dur en punition!
25. Et craignez une calamité qui n'affligera pas exclusivement les injustes d'entre vous. Et sachez qu'Allah est dur en punition.
48. "Je vous désavoue. Je vois ce que vous ne voyez pas; je crains Allah, et Allah est dur en punition"
52. Il en fut de même des gens de Pharaon et ceux qui avant eux n'avaient pas cru aux signes (enseignements) d'Allah. Allah les saisit pour leurs péchés. Allah est certes Fort et sévère en punition

Sourate 8

Et il ne s'agit que de quelques extraits d'une sourate sur 114. 

 

  1. Les incantations magiques

Les musulmans parsèment leur discours de petits mots et expressions qui peuvent paraître relativement étranges au non-initié. Répétée inlassablement dans certains contextes et pas d'autres, elles font l'effet d'incantations magiques. Comme si prononcer le nom de leur prophète sans ajouter une petite formule magique derrière allait le salir, comme si ne pas prononcer ces mots et expressions allait fâcher des forces occultes.

SWS

Abréviation de "salla Allah 'alayhi wa salam", et veut dire "que la prière et le salut d'Allah soient sur lui". 

S'ajoute à l'écrit après avoir écrit le nom de Mahomet ou celui de tout personnage biblique pour montrer que le musulman lui reconnaît une dimension sacrée. Se prononce rapidement à l'oral et tout de suite après avoir prononcé le nom du personnage en question, comme pour conjurer un sort. 

Bismillah

"Avec le nom d'Allah". 

Voici un article expliquant tout ce qu'il faut savoir sur ce mot, et notamment qu'il faut prononcer cette phrase à chaque fois avant de manger, sous peine de manger avec les démons. 

Et voici ce qu'on y apprend :

"BismiLLah" rend les humains invisibles pour les djinns (les djinns ne peuvent plus voir celui qui a dit bismiLLah).
Et c'est pour cela que quand le musulman veut changer ses habits il dit "bismiLLah" comme ca les djinns qui sont dans l'endroit ne peuvent plus le voir et donc ne peuvent pas le voir nu. et c'est pour cela que quand le musulman veut entrer aux toilettes il dit avant d'entrer "bismiLLah, allahoumma inni a3oudou bika mina lkhoubti wal khaba2it" comme ca les djinns qui sont dans les toilettes ne peuvent plus lui faire du mal et ne peuvent plus le voir.

Subhan Allah

"Gloire à allah"

Comment l'utiliser et dans quel contexte ? Pour en avoir une idée, voici une courte vidéo où Nader Abou Anas, professeur de coran et d'arabe au sein de l'association D'CLIC à Bobigny ayant participé au fameux Salon musulman de la femme à Pontoise en septembre 2015, décrit comment, après chaque rapport sexuel avec une des "houris", ces créatures parfaites mises à disposition des hommes au paradis selon l'islam, celle-ci redevient automatiquement vierge.

Au paradis musulman, on sait comment passer le temps

Starfoullah

« Que Dieu me pardonne »

Radhia Allâhou 'anhou

"Qu'allah l'agrée".

Se rencontre davantage en français sur les réseaux sociaux qu'en arabe et voici ce qu'en dit le site sunnisme.com : 

La formule Radhia Allâhou ‘anhou possède deux significations : La 1ère est constitue une façon de donner des informations (khabariyya) et la 2nde constitue une forme d’invocation (dua’iyya). La traduction de cette phrase dans le 1er cas serait : « Allâh est satisfait de lui (ou d’elle) » et dans le second : « qu’Allâh soit satisfait de lui (ou d’elle) ».

Sunnisme.com

Il est bien question d'invocation

 

Les invocations islamiques : avant d'avoir un rapport sexuel, après avoir entendu un chien aboyer, quand on éternue...

La page internet ci-dessous répertorie une liste de 209 invocations à dire dans des situations aussi variées donc que lorsqu'on va faire son marché, lorsque la nouvelle lune apparaît, lorsqu'on va aux toilettes, lorsque le tonnerre gronde, lorsqu'on se réveille en sursaut, et bien sûr, contre le mauvais oeil

Certaines doivent être répétées 100 fois par jour

Certaines doivent être répétées 100 fois par jour

Autant dire que ces incantations sont une source d'inspiration inépuisable pour certains : 

  1. L'homme musulman : virilité de mise... ou serait-ce plutôt de la bestialité ?

Invocations magiques,louanges de la virilité des hommes,adoration de la nature: l'islam,dernière religion primitive?

Qu'on se le dise : les musulmans sont des hommes, des vrais. Pas comme les "asexués" qui adhèrent au christianisme.

Invocations magiques,louanges de la virilité des hommes,adoration de la nature: l'islam,dernière religion primitive?

Ajout 09/04/16 : on retrouve cette idée dans "Les Blancs, les Juifs et nous", le dernier livre paru aux éditions La fabrique d'Houria Bouteldja, porte-parole du "Parti des Indigènes de la République".

Voici un extrait de l'article que Jack Dion, Directeur adjoint de la rédaction de Marianne, a consacré à son sujet : 

Pour mettre les points sur les i, on écrira : "J'appartiens à ma famille, à mon clan, à mon quartier, à ma race, à l'Algérie, à l'islam." Dont acte. Pour défendre "nos frères", on ira jusqu'à tenir des propos d'une ambiguïté raffinée sur les droits des homosexuels et sur le féminisme, causes forcément douteuses puisque défendues par des "démocrates blancs". Pour les gays, on rappellera une formule vieille comme le monde, mais qui conserve une fraîcheur intacte : "Nos hommes ne sont pas des pédés." A contrario, on célébrera "la puissance virile de nos hommes" (des vrais, eux).

Marianne

L'homme musulman est "courageux", lui. Il est protecteur envers sa femme, il ne baisse pas les yeux, il est "fier", "digne"... Bref, il est viril.

Farhad Khosrokhavar, Directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en sciences sociales, au Centre d'analyse et d'intervention sociologique, s'est interrogé sur les raison pour lesquelles autant de femmes sont attirées par le jihad en Syrie. Voici ce qu'il en dit :

L'image de l'homme idéalisé est aussi au centre de mire de cette jeunesse féminine qui se montre réticente vis-à-vis du féminisme de leur mère ou grand-mère.
On idéalise la virilité de celui qui s'exposerait à la mort et qui, dans cet affrontement, se montrerait sérieux et sincère.
Ces trois adjectifs donnent un sens au "mari idéal". Il serait capable de restaurer l'image de la masculinité fortement dégradée en raison même de l'évolution de la société;
il serait "sérieux" puisqu'en combattant contre l'ennemi il révèlerait son engagement définitif, à la différence de ces jeunes hommes qui montrent des traits d'immaturité et de volatilité aux yeux de ces filles qui semblent avoir détrôné l'image du Père.
Enfin, la sincérité serait le troisième trait fondamental de ces jeunes hommes candidats au martyre: puisqu'ils acceptent d'aller jusqu'à la mort pour leur idéal, ils seraient "sincères" avec leur femme, leur degré de fiabilité se mesurant à leur capacité de montrer leur authenticité dans le champ de bataille.

Ce type de jeune incarnant les vertus cardinales de véracité serait l'idéal de l'homme à épouser pour échapper au malaise de l'instabilité et de la fragilité croissante qui caractérisent les couples modernes.

Huffington Post

En islam, la "virilité" se mesure à l'aune de sa combativité et ce modèle de masculinité opère un réel pouvoir d'attraction sur les femmes en quête de l'homme "fiable" et puissant... A l'opposé de l'homme impuissant. 

Oui, on en est là. 

 

On retrouve cette préoccupation dans ce hadith pointé et traduit par des arabophones.

Invocations magiques,louanges de la virilité des hommes,adoration de la nature: l'islam,dernière religion primitive?

Ibn Majah, auteur de ces lignes, est présenté comme "Un de [nos] héros" sur ce site musulman destiné à des musulmans.

Il ne s'agit pas de se moquer de ce qui fait le fondement de la ferveur religieuse des uns et des autres mais bien de comprendre de quoi il procède.

L'attractivité, la valorisation de l'homme musulman est liée à sa combativité, à sa capacité et sa détermination à prendre les armes contre les "ennemis d'allah" et le message est parfaitement reçu côté féminin. En résumé, tout est fait pour encourager l'homme à se conformer à ce modèle.

Problème : la confusion sémantique règne entre virilité et bestialité.

 

Le modèle ultime pour les hommes en islam : Mahomet

Pour bien comprendre ce que l'islam attend des hommes, le mieux est encore de s'intéresser à l'homme parfait selon l'islam : Mahomet. 

1/ se demander ce que ferait Mahomet 2/ le recopier (Extraits de l'intervention de Mohammed Bajrafil lors des RAMF de l'UOIF en 2015)

1/ se demander ce que ferait Mahomet 2/ le recopier (Extraits de l'intervention de Mohammed Bajrafil lors des RAMF de l'UOIF en 2015)

Il paraît que ce sont nos actes qui nous définissent le mieux. Les réalisations de Mahomet devraient donc nous aider à comprendre ce qui tient lieu de modèle ultime, a fortiori pour les hommes musulmans.

Lors de "La Rencontre" de l'UOIF en 2015 : mais pourquoi autant se justifier ?Lors de "La Rencontre" de l'UOIF en 2015 : mais pourquoi autant se justifier ?

Lors de "La Rencontre" de l'UOIF en 2015 : mais pourquoi autant se justifier ?

Qui était vraiment Mahomet, homme parfait de l'islam et modèle pour les hommes musulmans ?

Il serait trop long malheureusement de reporter ici toute la biographie de Mahomet, dont il est intéressant de noter que celle-ci provient uniquement de sources musulmanes, donc validées par les autorités musulmanes, mais quelques hadiths "sahih" devraient nous éclairer, du moins, nous faire nous interroger

Ne vous laissez pas rebuter par la couverture peu engageante de cette vidéo... Regardez-la

Selon un hadith "sahih" (authentique), Mahomet se qualifie lui-même de "prophète du carnage"

Faux ! Répondent certains. Selon ce site musulman, Mahomet n'aurais jamait dit « Je suis le prophète du carnage, je suis un rieur sanglant » mais « Je suis le prophète de la mêlée/de l’affrontement » et « Je suis le combattant joyeux/rieur ».

Qui a dit "on joue sur les mots" ?

  1. "Epousez la féconde et affectueuse" : la femme glorifiée dans sa fonction de génitrice, docile et toujours prête

Voici une image destinée à un public musulman et qui illustre ce que l'islam attend de la femme :

Invocations magiques,louanges de la virilité des hommes,adoration de la nature: l'islam,dernière religion primitive?

La compétence et l'employabilité des femmes voilées ? Une rhétorique seulement destinée aux non-musulmans pour augmenter la visibilité du voile islamique dans l'espace public

Pourquoi insister sur le fait cette illustration est destinée à un public musulman ? Parce que le discours servi aux non-musulmans est tout autre, l'idée étant de justifier l'omniprésence des signes visibles de l'islam tels que le voile dans le monde de l'entreprise : c'est dans ce but que les musulmans militants plaident pour l'employabilité des femmes voilées. C'est dans ce but qu'ils communiquent sur le fait qu'elles sont tout aussi compétentes que les femmes non voilées et qu'elles devraient avoir le droit de travailler avec leur voile.

Certains musulmans occidentalisés adhèrent à l'idée qu'une femme devrait pouvoir travailler si elle le souhaite. Leur attachement affectif, leur sentiment d'appartenance communautaire les poussera à défendre la possibilité de porter le voile au travail pour les femmes qui le souhaitent. Ce faisant, les individus de culture musulmane et occidentalisés sont les meilleurs idiots utiles des islamistes

Mais revenons à nos moutons.

Ne nous leurrons pas : ce qui attire une femme vers l'islam, c'est qu'elle pense qu'en islam, elle sera "à sa place" : dans son rôle ancestral de matrice, d'entité toute puissante créatrice de la vie, un autre composant de l'islam qui a lui aussi un fort pouvoir de fascination.

Voici la Pierre Noire, que les non-musulmans ne devraient pas voir puisqu'elle se trouve à La Mecque, lieu interdit aux non-musulmans. Elle fait l'objet d'une grande dévotion à la Mecque : les pèlerins doivent autant que possible la toucher et la caresser. Elle est composée d'une météorite (bétyle?) entourée d'un cadre en argent dont la forme est toujours le même depuis des siècles. La façon qu'ont les musulmans d'y plonger la tête interroge.Voici la Pierre Noire, que les non-musulmans ne devraient pas voir puisqu'elle se trouve à La Mecque, lieu interdit aux non-musulmans. Elle fait l'objet d'une grande dévotion à la Mecque : les pèlerins doivent autant que possible la toucher et la caresser. Elle est composée d'une météorite (bétyle?) entourée d'un cadre en argent dont la forme est toujours le même depuis des siècles. La façon qu'ont les musulmans d'y plonger la tête interroge.

Voici la Pierre Noire, que les non-musulmans ne devraient pas voir puisqu'elle se trouve à La Mecque, lieu interdit aux non-musulmans. Elle fait l'objet d'une grande dévotion à la Mecque : les pèlerins doivent autant que possible la toucher et la caresser. Elle est composée d'une météorite (bétyle?) entourée d'un cadre en argent dont la forme est toujours le même depuis des siècles. La façon qu'ont les musulmans d'y plonger la tête interroge.

En effet, en islam, la femme ne devient importante que lorsqu'elle fait des bébés. Elle n'existe en tant que personne que pour être mariée et procréer. 

Eternelle mineure, son entrée au paradis d'allah est soumise au fait que son mari soit "content d'elle" à sa mort. En d'autres termes, son mari est son juge.

En fait, le sort de la femme en tant que telle est peu enviable en islam. Voici un message publié par une musulmane sur le forum marocain Yabiladi, visiblement paniquée de découvrir ce que dit sa propre religion sur elle, sa mère, ses soeurs...

Invocations magiques,louanges de la virilité des hommes,adoration de la nature: l'islam,dernière religion primitive?

Evidemment, les "savants" de l'islam n'ont pas intérêt à s'étaler sur ces hadiths car ils savent qu'ils provoqueraient un tollé. Ils préfèrent donc mettre en avant des images d'Epinal où la femme est un "bijou" précieux (fragile?), gracieuse (vulnérable?), délicate (menacée?).

Déluge de bisous sur le front

Déluge de bisous sur le front

Tout va bien pour la femme en islam, circulez y a rien à voir

Tout va bien pour la femme en islam, circulez y a rien à voir

La femme parfaite en islam a intérêt à être toujours partante sinon...

La reconnaissance de la femme est telle en islam que...Comment dire ? Laissons le mot de la fin à Nader Abou Anas -n'oubliez pas qu'il est professeur d'arabe et de coran à Bobigny- :

 

 

«La femme, elle ne sort de chez elle qu'avec la permission de son mari (…) Le soir, il a un besoin, il a une envie, elle ne veut pas... L'homme il craque… Qu'elle sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable.»

Le Figaro

  1. Les phénomènes naturels et la biologie : la vision magique de la nature en islam

Vu qu'allah est le créateur de toute chose (notion reprise à la Bible), toute manifestation de la nature est une manifestation d'allah. Le postulat de base est simple.

Les créations de l'homme en revanche sont porteuses d'innovations, et de toutes sortes d'autres mauvaises choses.

En somme, il ne reste que les phénomènes naturels sur lesquels un musulman a le droit de s'extasier, avec à l'esprit toujours cette idée que, quand même, c'est vachement beau ce qu'a créé allah.

C'est donc tout naturellement que les pages et sites musulmans destinés aux musulmans et à ceux qu'ils veulent convertir comportent de nombreuses photographies d'aurores boréales par exemple et d'images insolites de la nature comme autant de preuves que Dieu existe bel et bien ! 

Intériorisation de Dieu vs extériorisation

Il est intéressant d'ailleurs de souligner ce point : autant le judaïsme et le christianisme insistent sur la part de divinité en chaque homme, faisant presque de l'homme l'égal de Dieu puisqu'il a été créé "à son image", c'est-à-dire créateur à son tour de sa propre existence, Dieu étant presque intériorisé (dans le christianisme, l'eucharistie est l'illustration de cette intériorisation), ce qui est la base de l'humanisme, autant l'islam mise beaucoup sur les manifestations extérieures, visuelles de Dieu

Sur le site où l'on trouve cette image, figure l'extrait du coran suivant : N'AS-TU PAS VU QUE C'EST DEVANT ALLAH QUE SE PROSTERNENT TOUS CEUX QUI SONT DANS LES CIEUX ET TOUS CEUX QUI SONT SUR LA TERRE, ...LES ARBRES, LES ANIMAUX, AINSI QUE BEAUCOUP DE GENS ? (Coran 22:18)

Sur le site où l'on trouve cette image, figure l'extrait du coran suivant : N'AS-TU PAS VU QUE C'EST DEVANT ALLAH QUE SE PROSTERNENT TOUS CEUX QUI SONT DANS LES CIEUX ET TOUS CEUX QUI SONT SUR LA TERRE, ...LES ARBRES, LES ANIMAUX, AINSI QUE BEAUCOUP DE GENS ? (Coran 22:18)

Ajout 17/08/2016 : voici un post du groupe Facebook "Algériens Irréligieux" datant du 15 décembre 2015. Vous n'y croyez pas ? Vérifiez par vous-mêmes : http://www.tsa-algerie.com/20151216/pluie-les-algeriens-appeles-a-accomplir-salat-al-istisqa-2/

Ajout 17/08/2016 : voici un post du groupe Facebook "Algériens Irréligieux" datant du 15 décembre 2015. Vous n'y croyez pas ? Vérifiez par vous-mêmes : http://www.tsa-algerie.com/20151216/pluie-les-algeriens-appeles-a-accomplir-salat-al-istisqa-2/

On notera d'ailleurs que le coran dit lui-même au moment où il est "révélé" et que l'islam n'est pas encore majoritaire dans la péninsule arabique que "beaucoup de gens" se prosternent "devant allah". Cela confirmerait qu'avant l'islam déjà, certaines pratiques rituelles, dont la prosternation, avaient déjà lieu. Et que l'islam aurait donc récupéré des pratiques rituelles déjà existantes - voire procèderait des cultes pratiquant ces rituels ?

 

Encore une preuve incontestable que l'islam est la vérité

Encore une preuve incontestable que l'islam est la vérité

Les arbres font la shahada et il y a le nom d'allah inscrit dans la main. Et "Coca Cola" à l'envers et devant une bougie satanique, ça donne quoi déjà ?

Les arbres font la shahada et il y a le nom d'allah inscrit dans la main. Et "Coca Cola" à l'envers et devant une bougie satanique, ça donne quoi déjà ?

L'émerveillement devant la nature est une des rares choses permises en islam car il fait écho à l'émerveillement devant allah. 

Au moment de sa rédaction, le coran a voulu impressionner en reportant les récentes découvertes scientifiques et médicales de l'époque, diffusant du coup les mêmes erreurs - comme celles sur la constitution du foetus de Claude Galien, le "plus grand médecin après Hippocrate" né en 131 après JC. 

 

Mettez un peu d'observation de phénomènes naturels, ajoutez-y une pincée de découvertes scientifiques, ajoutez des mots tels que "miracles" et "Dieu" et le tour est joué

Mais cela a plutôt bien marché puisque la plupart des individus vivant au VIIe s. étaient largement analphabètes et faisaient rarement des études...

Aujourd'hui, les militants de l'islam utilisent beaucoup cet aspect de l'islam pour convertir sur les campus étudiants. L'argument  ? Des phrases du type : "à l'époque, comment ils auraient pu savoir ça ?". La population était largement analphabète, d'accord, mais certains érudits eux en savaient déjà peut-être beaucoup plus que ce qu'on croit.

 

Mise en scène fantastique de phénomènes naturels

L'idée était de montrer que seul "Dieu" avait pu dicter ces découvertes à Mahomet, pauvre illettré du fin fond de l'Arabie (mais faisant tout de même partie de la tribu des Qoraychites qui tenait la Mecque, qui était déjà un centre de pélerinage peut-être en perte de vitesse à cause de l'essor du judaïsme et du christianisme).

 

ADN, production de protéines, comportement des fourmis, des abeilles... Les rédacteurs du coran ont beaucoup misé sur le report des dernières découvertes scientifiques afin de subjuguer les futures recrues et donner une caution "rationnelle", "scientifique" à leur nouvelle religion.

Or, c'est bien sur un ressort beaucoup plus émotionnel, ancestral, que le coran joue - l'observation des phénomènes naturels et la tentative de compréhension de ceux-ci-, et les musulmans ne supportent pas, du coup, qu'un des "miracles du coran", ou plutôt "découvertes scientifiques reportées dans le coran", soit démontré comme étant faux.

Découvertes scientifiques reportées dans le coran et confirmées par la suite : c'est bien la preuve que le coran a été dicté par "Dieu" !

On remarquera en revanche que lorsqu'une découverte scientifique a démontré l'erreur d'une précédente hypothèse scientifique reprise par le coran, les musulmans militants s'attellent à démontrer l'inexactitude de cette première : comme par exemple l'existence des dinosaures ou le Darwinisme.

Découvertes scientifiques contredisant le contenu du coran : ce sont des innovations et des mensonges !

De fait, le coran veut bien admettre l'idée du Big Bang, car il peut avoir été provoqué par allah, il veut bien admettre qu'en biologie tout se tient et tout s'équilibre, parce qu'il y a forcément une intelligence supérieure derrière tout ça, en revanche il n'aime pas trop entendre parler de l'homme qui descend du singe

Invocations magiques,louanges de la virilité des hommes,adoration de la nature: l'islam,dernière religion primitive?
Le Darwinisme, nous explique ce site, est responsable du terrorisme

Le Darwinisme, nous explique ce site, est responsable du terrorisme

Le soleil se couche dans une "source boueuse" selon le coran

C'est ainsi que les musulmans militants s'attellent à démontrer que la théorie de l'évolution ne tient pas debout et que le coran dit simplement que la terre est "aplanie". 

Au mieux, ils jouent sur les imprécisions sémantiques pour tenter de faire coller le coran aux connaissances de base désormais admises par tous. Au pire, ils essayent de démontrer que les espèces vivantes n'évoluent pas.

Notons qu'avant l'islam, le christianisme avait évoqué d'autres types de miracles : il s'agissait des guérisons opérées par Jésus sur des malades et de plusieurs phénomènes inexpliqués, parfois symboliques (transformation de l'eau en vin, multiplication des pains), parfois attribués à une forme d'ésotérisme, observable encore aujourd'hui en Inde notamment, permettant un contrôle exceptionnel du corps par le mental (marche sur l'eau). 

 

Dans quelle tradition spirituelle s'incrit l'islam ?

Nature d'"allah", invocations magiques, virilité de l'homme, fécondité de la femme, miracles de la nature... Et si ces aspects, largement ignorés par les non-musulmans ou présentés de façon biaisée à ces derniers provenaient d'une autre tradition spirituelle que celle de la Bible ? 

De toute évidence, ces aspects, encore peu étudiés et analysés, ne sont pas bibliques, ils procèdent d'une autre tradition spirituelle dans laquelle l'islam s'enracine et est né.

Si on s'arrête au premier discours sans chercher à comprendre, on reste sur l'idée que, comme l'islam prétend "clore" la révélation Abrahamique, c'est que c'est vrai.

Ces aspects, à étudier d'un point de vue anthropologique, démontrent le contraire. La "couche biblique" ne serait que la surface émergée de l'iceberg, une façade de respectabilité à laquelle tiennent beaucoup les musulmans. 

Mais pourquoi insister si lourdement sur le fait que l'islam est une religion abrahamique ? Le christianisme n'a jamais eu besoin d'en faire autant pour assoir son discours et donner un aspect sérieux à son message alors pourquoi l'islam et les musulmans sont-ils si tendus sur ce sujet ?

Le christianisme assume sa nature "grecque", pourquoi l'islam n'assume-t-il pas de prendre racine dans la spiritualité arabe pré-islamique ?

Houbal, le Dieu-Lune... adoré à la Mecque du temps de Mahomet

Houbal, le Dieu-Lune... adoré à la Mecque du temps de Mahomet

En comparaison du niveau de civilisation atteint par ces peuples, la religion cananéenne qui tourne autour du culte de Baal (que nous connaissons grâce aux découvertes de la bibliothèque d'Ougarit [situé en Syrie - NDLR]) semble primitive : ici, on chante les merveilles de la nature, la virilité des hommes, la fécondité des femmes, tout en pratiquant des cultes orgiaques, la prostitution sacrée et même le sacrifice d'enfants. C'est sans doute à ce niveau religieux que doit se lire, finalement, le livre de Josué.

Philippe Haddad, La Torah, p.106

Tunisie: Sorcellerie et invocation des jnouns grand public

En Tunisie on se réunit souvent traditionnellement pour faire de la sorcellerie et invoquer des jnouns, Des sorcières réputées à travers le monde sont tunisiennes et travaille dans le sacrifice d'enfant. Une autre vidéo détaillera la sorcellerie en Tunisie, le polyhtéisme, le 3inne et la malédiction et l'invocation des jnouns.

Posté par La Vérité Tunisienne sur vendredi 29 janvier 2016

De nombreux passages du livre des Rois (I Rois 17-19) soulignent le climat tyrannique que la classe dirigeante exerçait alors que les prolétaires et les petites gens. A cette tyrannie, condanmable selon les termes de l'alliance sinaïtique, s'ajoutait un essor sans précédent des cultes aux divinités locales : les Baal (Baal Péor [Belphégor], Baal Zevouv [Belzébuth] et autres). Ces cultes s'exprimaient par des prières adressées aux astres et aux forces de la nature, par la prostitution sacrée et des sacrifices d'enfants, toutes conduites diamétralement opposées à l'éthique monothéiste.

Philippe Haddad, La Torah, p.120

Invocations magiques,louanges de la virilité des hommes,adoration de la nature: l'islam,dernière religion primitive?

Partager cet article

Commenter cet article

Ramrod 28/07/2016 09:27

Déjà pour commencer, la théorie de l'évolution ne parle pas d'Homme qui descendrait du singe, mais d'un hypothétique ancêtre commun entre ces deux espèces.