Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vousdevriezvoirça

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulman

5 Avril 2017 , Rédigé par Vousdevriezvoirça

"Fichez-nous la paix avec la religion !". Voilà ce que Jean-Luc Mélenchon, chantre auto-proclamé de la République a lancé à Marine Le Pen hier soir dans le grand débat politique.

A l'écouter, M.Mélenchon comme ses alliés idéologiques serait un garant de la laïcité, un obstacle aux grenouilles de bénitier, à cette insupportable influence du religieux sur la société qui gangrène notre pays.

Hélas, si M. Mélenchon, comme de nombreux édiles de gauche semble très pointilleux sur la laïcité lorsqu'elle concerne une petite crèche dans le coin d'une salle de mairie, celui-ci devient soudainement très silencieux et très souple avec les principes de la loi 1905 lorsque celle-ci est ni plus ni moins violée en faveur du culte musulman.

 

Petit tour d'horizon de l'indignation sélective de cette gauche soit-disant républicaine qui combat la visibilité des religions pour le plus grand bien de la République.

Mais n'oppose jamais rien à celle, grandissante, de l'islam.

 

Porter une croix pour une élue ? Un scandale. Reprocher son voile à une élue : un délire raciste

En novembre 2016, Valérie Boyer, alors porte-parole de François Fillon, est apparue lors d'une émission de télévision avec une croix autour du cou.

Scandale pour les uns, dégoût à peine contenu pour les autres : non, une élue de la République n'a pas à afficher ses positions religieuses de façon aussi ostentatoire !

A moins que... 

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulman

 

A moins qu'elle soit musulmane. Car, là, c'est une toute autre histoire.

Comparons avec les éléments de langage des voix médiatiques lorsqu'en février 2016 Amine El Khatmi, élu PS, a tenté d'alerter l'opinion publique à propos de Fatiha Bacha, une élue qui porte le voile non pas à la télévision, mais à chaque conseil municipal dans l'enceinte de la mairie d'Argenteuil.

Bien entendu, ce n'était pas sans calcul politique puisque ses récriminations visaient une élue "Les Républicains".

Mais là, peu importe : les voix médiatiques se sont insurgées...en faveur de Fatiha Bacha.

 

 

C'est "immature" de reprocher son voile à une élue musulmane. Par contre, une élue n'a pas à afficher une croix à la télévision.

 

Madjid Messaoudene, élu FDG de St Denis, a même osé récupérer l'affaire, et défendre le droit de Valérie Boyer de porter son symbole religieux pour mieux défendre... une plus grande visibilité des signes religieux musulmans.

Par un lien on ne peut plus capillotracté, il en a profité pour fustiger la laïcité à l'école et l'interdiction du niqab dans la rue.

Laissez-lui porter sa petite croix à la télévision, laissez-nous mettre la grande voile partout, tout le temps.

 

A-t-on entendu Jean-Luc Mélenchon ou n'importe quel autre membre du Parti de Gauche, du Front de Gauche, ou de n'importe quel autre parti de gauche s'en émouvoir ?

 

Pourquoi n'a-t-on jamais vu Jean-Luc Mélenchon dire à Madjid Messaoudene "Fichez-nous la paix avec la religion !" ?

 

Pour information, Madjid Messaoudene est un des meilleurs artisans de l'importation du conflit israélo-palestinien et un militant qui défend systématiquement les mêmes thèses que les Frères Musulmans.

 

Des voeux appuyés pour le ramadan, silence radio ou de vagues souhaits pour Noël

Nos élus de la gauche dévoyée semblent ressentir une joie profonde à l'approche des fêtes musulmanes.

Et un vague haut-le-coeur lorsqu'il s'agit de fêtes chrétiennes, rances, par définition.

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulmanPourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulman
Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulmanPourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulman

 

Mais vous devez comprendre : fêter le Ramadan fait partie de notre patrimoine culturel. 

Le Ramadan fait partie du patrimoine culturel français

Anne Hidalgo invitée de Bourdin direct le 8 juillet 2015

 

Et notre édile socialiste peut compter sur les services des grands médias où pullulent les journalistes-militants pour répondre aux critiques :

Chez les contempteurs de cette Nuit du ramadan, on lit fréquemment une comparaison entre cette fête et « l’affaire » de la crèche de Noël interdite dans les locaux du conseil général de Vendée.
Pourtant, les deux affaires ont peu en commun : la mairie de Paris organise une fête qu’elle revendique comme « culturelle » , et qui ne correspond pas à une date précise. Le conseil général de Vendée, lui, avait fait le choix d’installer une crèche de Noël dans ses locaux.

Article de Samuel Laurent dans Le Monde

 

Vous avez saisi le raisonnement ?

Les "contempteurs" (sic) de la Nuit du Ramadan ont tort lorsqu'ils disent que fêter la fin du Ramadan chaque année depuis 2001 dans l'enceinte de la mairie contrevient totalement à la laïcité puisque la mairie a assuré que c'était "culturel" et non religieux.

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulman

 

 

Noël et Pâques non en revanche. C'est un "repli sur soi", c'est "rance".

Parce que, comme chacun sait, il y avait des catholiques dans les manifestations anti-mariage pour tous, il y avait CIVITAS. Donc les catholiques sont homophobes.

 

Pas de crèches dans les mairies, mais la mise à disposition de locaux, une fiscalité avantageuse, des terrains... bref un financement du culte musulman

 

Oui, des édiles de la République financent le culte musulman. Mais il y a une bonne raison à cela : ils ont eu le feu vert du Conseil d'état en 2011.

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulman

Ce même Conseil d'état qui a été saisi par la LDH et le CCIF pour invalider quelques décrets municipaux anti-burkini à l'été 2016.

Ce même Conseil d'état où siège Thierry Tuot auteur d'un rapport sur l'intégration en 2013 où il fustige « la célébration du passé révolu d'une France chevrotante et confite dans des traditions imaginaires ». Moins de petit Jésus, plus de burkini : le progrès et l'avenir selon le Conseil d'Etat ?

 

"les municipalités sont désormais les premiers bailleurs fonciers de l’islam"

Selon Isabelle Kersimon citée dans cet article de Conspiracywatch datant de décembre 2014, un site tenu par Rudy Reichstadt peu soupçonnable de parti pris d'extrême-droite puisqu'il combat depuis longtemps les théories du complot "judéo-maçonnique", "les municipalités sont désormais les premiers bailleurs fonciers de l’islam" :

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulman

 

Oui, nous finançons déjà le culte musulman.

Mais comprenez : si on ne leur donne pas des salles et des terrains, les musulmans (livrés avec modération de série) organiseront des prières de rue, ils bloqueront la circulation et vous ne voulez pas ça. 

Les plus modérés et intégrés d'entre eux seront déçus de la République qui se doit d'inclure tout le monde "dans une communauté de rêves", et cela fait le jeu de Daesh !

D'autres seront très fâchés et nous risquons la guerre civile, ce qui fait le jeu du FN.

Et nous l'aurons bien mérité ce chaos, avouez.

Et puis c'est quoi, au fond, une petite salle par-ci, quelques subsides pour des activités "culturelles" par-là si ça leur fait plaisir et leur permet de s'intégrer... ?

Mais une crèche dans une mairie ?! Ah ça non ! Que faites-vous du principe de laïcité !

...

Les citoyens français de confession musulmane ne sont-ils pas des citoyens français comme les autres, bénéficiant des mêmes droits et devant respecter les lois, comme les autres ?

Ou le fait qu'ils soient nombreux et déterminés à obtenir une disposition enfreignant nos lois suffit-il à justifier que nous cédions ?

Qui fait la loi en France ?

 

Non, Hidalgo n’a pas été condamnée à payer 14 millions pour financement illégal d’une mosquée

Oui, Bertrand Delanoë a bien enfreint la loi de 1905 sur la laïcité et Anne Hidalgo ne s'est pas opposée à son projet

 

Scandale ! La "fachosphère" diffuse depuis des années maintenant un insupportable "hoax", une "intox" (qui prouve bien leur faible QI!) selon laquelle Anne Hidalgo aurait été condamnée à payer 14 millions d'euros d'amende pour financement illégal d'une mosquée.

Libé ne pouvait laisser passer une telle intox et c'est sous la plume d'un certain Vincent Coquaz que le média d'extrême-gauche a entrepris de démentir cette information au nom de la vérité journalistique : non Anne Hidalgo n'a pas été condamnée à payer 14 millions d'euros pour financement illégal d'une mosquée.

Mais au détour d'une phrase, noyée au milieu de cette pseudo "désintox" notre journaliste-militant est bien obligé de dire une vérité : oui, le tribunal saisi par le contribuable en novembre 2015 au sujet du financement de l'Institut des Cultures d'Islam, rue Stephenson dans le 18° à Paris, lui a bien donné raison.

 

Oui, Bertrand Delanoë a bien enfreint la loi 1905 et financé le culte musulman.

Anne Hidalgo ne s'y est pas opposée.

Aucun édile de gauche ne s'en est ému. Aucun édile de droite non plus...

Jean-Luc Mélenchon ne s'est jamais exprimé à ce sujet. Pour un défenseur de la laïcité, c'est étrange non ? 

 

Noyer une vérité, un fait fondamental au milieu d'un article et discréditer les voix qui s'élèvent, à juste titre, contre la présence de plus en plus visible de l'islam : voilà ce qu'on entend par "journalisme" chez Libé.

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulman

 

Toujours à Paris, le Conseil de Paris a voté en avril 2015 une amnistie fiscale au CFCM et accordé un loyer quasi gratuit.

 

Est-ce que ça dérange nos amis "républicains" très à cheval sur la laïcité lorsqu'il s'agit de la présence d'une crèche dans la pièce d'une mairie ?

Les avez-vous entendu s'exprimer à ce sujet ?

 

Jean-Christophe Lagarde a trompé son conseil municipal et fait voter une subvention de 1,8 million € pour une mosquée

 

Le meilleur exemple de financement du culte musulman en totale violation de la loi 1905 et dans le plus grand des silences de la part des auto-proclamés défenseurs de la laïcité reste le cas de M. Lagarde, président de l'UDI et maire de la ville de Drancy depuis 2001.

En 2008, il a reconnu le plus tranquillement du monde avoir financé à hauteur de 1,8 million d'euros une salle municipale... qui devait servir en fait de mosquée :

 

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulman

 

 

Conclusion

Quand Jean-Luc Mélenchon aura-t-il le courage de dire  'Fichez-nous la paix avec la religion !' aux maires qui spolient leurs administrés pour financer le culte musulman et violent la loi de 1905 ?

Pourquoi ce contempteur de "l'influence de la religion dans les affaires de la société" fait-il un black-out total sur... l'influence grandissante de l'islam dans notre société ?

Pourquoi M. Mélenchon et M. Hamon se réclament de la laïcité de 1905 mais prennent systématiquement le contre-pied de ceux qui veulent que l'islam s'y plie ?

 

Pourquoi ont-ils développé un discours sur le "droit des femmes" à se voiler, le "droit des musulmans" à pouvoir pratiquer "dignement" leur culte et non sur la nécessité en plus de l'obligation de l'islam de se plier aux lois de la République comme les autres religions l'ont déjà fait, pour le bien de tous ?

Au nom du vivre-ensemble qu'ils appellent de leur voeux ? 

Pourquoi n'osent-ils pas tenir le même discours de fermeté à l'égard des musulmans que celui qu'ils tiennent à l'égard des autres confessions ne serait-ce qu'en vertu du strict principe d'égalité entre tous les citoyens, quelle que soit leur religion ?

Ont-ils peur ?

 

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne dira jamais 'Fichez-nous la paix avec la religion !' à un musulman

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

c t 05/04/2017 22:24

Ce qui me frappe à chaque fois, c'est cette "candeur" supposée du milieu politico-journalistique. En effet, il suffit de se renseigner un tout petit peu sur le contenu du coran, les faits et gestes de son prophète et de ses successeurs, pour comprendre qu'il y a un problème. Plaider "l'ignorance" dans ce milieu, si l'on prétend à un rôle professionnel significatif, c'est franchement pas tenable. Donc, ou bien c'est de la pure incompétence, ou bien il y a des motivations autres. L'une de ces motivations peut être la peur: la perspective de figurer sur une liste de personnes à abattre peut expliquer le manque de courage pour critiquer l'islam. L'autre est la fascination: en manque d'épopées sanguinaires, se sentant orphelin d'empereurs, de duces, de führers et de petits pères des peuples à adorer, nostalgique du travail des guillotines, il lui reste à fêter les figures exotiques de commandeur des croyants, de décapiteur par ordre divin. Avec le succès que l'on voit.

VDVC 06/04/2017 13:16

Bonjour,
Assez d'accord avec votre diagnostic : peur et fascination, un mélange de manque de courage et d'ennui existentiel qui caractérise une partie du monde occidental et qui nous met tous en danger.
Sans perdre de vue la composante électoraliste et l'aspect démocratique du problème. Concrètement, quand 70% de la population de votre commune/circonscription réclame une immense salle de prière "pour accueillir tous les fidèles", au nom de quoi, sur quel principe un élu peut-il refuser ça à ses administrés ?
Quand 300 personnes se mettent en travers d'une rue et bloquent la circulation, que faites-vous ?
Et ce n'est pas pour justifier les compromission de ces édiles, mais il y a une réalité démographique.
Mais le fait est que sur ce sujet, aucune "grande gueule" en faveur de la "laïcité" ne s'exprime. Aucun n'a le courage de parler de "chantage".
Et tous continuent de mener des combats d'arrière-garde contre... l'église, pourtant mise au pas il y a plus de 100 ans. C'est sûr que c'est moins dangereux.

SBmam 05/04/2017 14:59

Révoltant