Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VousDevriezVoirÇa

La prière musulmane : le 'fondement de la foi musulmane' a-t-il été emprunté au yoga ?

30 Octobre 2016 , Rédigé par Vousdevriezvoirça Publié dans #Définitions et fondamentaux, #Foi musulmane, #salat, #Rituel, #Yoga, #Plagiat

 

C'est une chose dont les musulmans sont souvent fiers : les effets bénéfiques de la prière musulmane, la "Salat". Pratiquée cinq fois par jour et rythmant la vie des musulmans, ce "don d'allah" donnerait aux musulmans une sorte d'"avantage compétitif" sur les non-musulmans car elle leur procurerait un profond bien-être et stimulerait même des centres nerveux vitaux.

Sous-entendu, autant de bienfaits ne peuvent être fortuits, c'est forcément le produit d'une inspiration mystérieuse, mystique. 

De ça, ils en sont sûrs, ils peuvent être fiers et on trouve une quantité d'articles assez impressionnante sur le sujet, abordé par de nombreux sites communautaires : Halalbook, Sajidine.com, Sunnite.net, Katibîn.fr, Seneweb.com...

La prière musulmane du point de vue médical : de véritables bienfaits physiques

C'est en tout cas ce qu'affirme le résultat d'études scientifiquement menées par... des universitaires musulmans malaisiens, comme le mentionne cet article publié sur le blog de Marwan (ou Marouane) Muhammad, directeur du CCIF qu'on ne présente plus.

Et il y a de fortes chances pour que ce soit vrai.

 

Ce discours sert à conforter les esprits rationnels dans l'idée que, puisque même les scientifiques sont d'accord sur ce point, il y a des choses objectivement positives dans l'islam. Il s'adresse donc aux musulmans occidentalisés, cherchant à concilier leur loyauté envers l'islam et leur besoin de s'ancrer dans leur environnement occidental, souvent loin du mystique.

Il sert également à aborder les occidentaux en quête de bien-être et friands de pratiques plus ou moins exotiques pour contrôler leur stress. Autant dire pas mal de monde. Sur eux, le discours religieux, mystique, n'aurait aucun effet, ou alors un effet contre-productif. Ceci étant, le "package" rituel mystique bon pour le corps et l'esprit + croyance orientale est susceptible de plaire aux occidentaux en mal de spiritualité et il y en a de plus en plus. L'exemple type : Cat Stevens, qui a choisi le soufisme.

 

La prière musulmane du point de vue religieux : le "vestige de l'ascension du prophète au ciel"

Saveurs-soufies.com explique bien la particularité de ce rituel, qu'il place au-dessus des autres, puisque c'est le seul qui aurait été "prescrit au ciel".

Tous les rituels de l'islam auraient été révélés sur terre, exceptée la prière, qu'"allah" aurait dévoilée à Mahomet lors de son ascension au ciel, où il rencontra tous les prophètes de la Bible.

C'est ce que dit la tradition islamique.

Et Saveur-soufies.com d'expliquer que la prière est l'ascension du musulman vers son "Dieu". C'est dire sa valeur spirituelle très forte.

 

La prière musulmane du point de vue religieux : le "pilier de la foi musulmane"

C'est ce qu'affirme ce site : pour résumer, cet exercice serait le fondement de la foi musulmane.

Reformulons la phrase : la foi musulmane repose en grande partie sur cette pratique

 

Pour ceux qui n'en auraient jamais entendu parler, les récits islamiques rapportent que Mahomet aurait chevauché en rêve une créature fantastique nommée Al Buraq dotée d'un corps de cheval, d'une tête de femme, d'ailes et représentée parfois avec une plume de paon.

Cette créature fantastique l'aurait amené sur l'actuelle "esplanade des mosquées" à Jérusalem, qui n'est autre que le "Mont du Temple", un lieu saint juif dont l'Unesco vient d'ailleurs de reconnaître uniquement le caractère musulman, niant ainsi tous les récits juifs et chrétiens.

A partir de ce lieu, Mahomet serait monté au ciel et aurait ainsi rencontré tous les prophètes nommés dans la Bible, ce récit ayant pour but de positionner Mahomet comme "un des leurs".

Al Buraq et voici, selon les musulmans, la boucle à laquelle Mahomet l'attacha pour monter au ciel. Cette boucle se trouve dans la mosquée Al Aqsa, à Jerusalem.Al Buraq et voici, selon les musulmans, la boucle à laquelle Mahomet l'attacha pour monter au ciel. Cette boucle se trouve dans la mosquée Al Aqsa, à Jerusalem.

Al Buraq et voici, selon les musulmans, la boucle à laquelle Mahomet l'attacha pour monter au ciel. Cette boucle se trouve dans la mosquée Al Aqsa, à Jerusalem.

 

Si vous avez une réponse à la contradiction qu'il y a entre le fait que les récits musulmans racontent que Mahomet a rêvé qu'il chevauchait Al Buraq et la croyance des musulmans que cette boucle a effectivement servi à attacher un cheval ailé à tête de femme, l'auteur de ce blog serait ravi de lire votre explication.

 

 

D'étonnantes similitudes entre le yoga et la Salat, aussi appelée Namaz

Et ce n'est d'ailleurs pas le seul élément de l'islam qui ressemble fortement à un élément de la culture hindoue, (similitude entre les représentations d'Al Buraq et de Kamadhenu, la vache céleste, tenue d'irham et tenue des prêtres hindous, stèle de la lapidation de Satan à Médine et yoni/linga) ce que nous développerons dans un autre article. 

Les musulmans eux-mêmes font volontiers un parallèle entre les postures du yoga et les postures de la prière musulmane et les associent dans une même quête de bien-être.

Did you know that performing Islamic prayer activates the marma system of yoga, drains the lymph nodes, and prevents cancer? In fact, Islamic prayer is very similar to the movements found in Yoga, which also stimulates the Ayurvedic system of Marma points. Islamic prayer acts as a form of preventative medicine, meditation, and spiritual connection with Allah. I highly recommend this book.

Saviez-vous qu'accomplir la prière musulmane active le système Marma du yoga, draine les ganglions lymphatiques, et protège du cancer ? En fait, la prière islamique est très similaire aux mouvements du yoga, qui stimule le système ayurvédique des points vitaux appelés "Marma". La prière islamique agit comme une forme de médecine préventive, une méditation et une connexion spirituelle avec allah. Je recommande fortement la lecture de ce livre.

https://nishcenters.com/blog/2015/3/7/salat_an_islamic_yoga_and_meditation

C'est ce que confirme ce site consacré à la pratique du Yoga dans une infographie : 

Source : https://bharathgyanblog.wordpress.com/2016/05/23/yoga-the-union/

Source : https://bharathgyanblog.wordpress.com/2016/05/23/yoga-the-union/

 

Selon un centre de recherche médical d'Islamabad, au Pakistan, la prière musulmane "peut être également appelée "yoga islamique" : 

Source : http://www.slideshare.net/kingabid/namaz-the-health-benefits

Source : http://www.slideshare.net/kingabid/namaz-the-health-benefits

 

Serait-ce à dire qu'outre de légères différences posturales, rien ne distingue fondamentalement la prière musulmane, "révélée" au VIe dans la péninsule arabique, du yoga, une pratique hindoue en cours depuis des millénaires, en dehors du fait que l'une est pour allah et l'autre dédiée aux divinités hindoues ?

If you think about it, Salat has 5 main positions which are quite similar to certain Asanas in yoga.
Both practices involve stretching the body and activating certain spots in the body (known as chakras in yoga).

Si vous y pensez, la Salat (prière musulmane) a 5 positions qui sont assez comparables aux Asanas du Yoga.
Ces deux pratiques ont pour but d'étirer tout le corps et activant certains centres nerveux (connus sous le nom de chakras dans le yoga).

Quora.com

The prophet was a genius in the sense that he was able to inculcate a practice of yoga among the illiterate and everyday people and I can understand how that led to the growth of Islam since activating chakras can lead to beneficial effects.

Le prohète était un génie dans le sens qu'il a été capable d'inculquer la pratique du yoga parmi des gens ordinaires et illettrés (sic) et je peux comprendre comment cela a pu mener à l'expansion de l'islam puisqu'activer les chakras peut procurer de vrais effets bénéfiques.

Quora.com

 

Cette pratique aurait donc contribué à l'expansion de l'islam, grâce aux bienfaits qu'elle procure.

Reprenons l'article publié sur Foulexpress. Celui-ci se termine sur le véritable but des études démontrant les bienfaits de la prière musulmane : non pas faire une analyse scientifique pour faire une analyse scientifique, mais faire une analyse scientifique pour susciter des envies de conversion auprès des non-musulmans.

C'est dit explicitement en fin d'article :

cette étude participe à la dawa en décrivant la salat et les bienfaits de sa pratique sur l’être humain. En espérant que cela suscitera des vocations !

Foulexpress

 

Rappel sur ce qu'est la "Da'wa" : 

La da`wa est une invitation aux non-musulman à écouter le message de l'Islam. Elle désigne la technique de prosélytisme religieux utilisée par différents courants musulmans pour étendre leur aire de diffusion.

Wikipédia

 

Si on abandonne une vision superstitieuse des religions, créées soit-disant ex nihilo, on n'a aucun mal à comprendre que l'islam aussi a pu s'enrichir, voire récupérer des savoirs et des pratiques que ses fondateurs ont jugés utiles et bénéfiques à son expansion

C'est le cas des soit-disant révélations divines à Mahomet sur la médecine qui sont, elles aussi, un puissant levier de conversion, notamment sur les campus universitaires. L'argument : Mahomet, pauvre caravanier analphabète, n'a pas pu inventer ces découvertes médicales.

Sous-entendu : il a vraiment reçu une révélation divine.

En fait de révélations divines, il a été établi que les révélations scientifiques contenues dans le coran proviennent des découvertes médicales grecques du VIe, (on y retrouve les mêmes erreurs) qui ont transité par la Perse (actuel Iran) et notamment l'école de Jundishapur, un centre médical réputé conjuguant traditions grecques, iraniennes et indienne, et sont arrivées à Mahomet par un de ses compagnons, Al Harith Ibn Kalada, diplômé de cette école.

Une carte pour y voir plus clair

Une carte pour y voir plus clair

Les fondateurs de l'islam ont-ils pu "piquer" le yoga à l'hindouisme ?

Est-il impossible que Mahomet ait rencontré des adeptes de cette pratique qui lui en ont prouvé les bienfaits, notamment lors de ses voyages ? N'y a-t-il aucune possibilité qu'il y ait eu des communications entre la péninsule arabique et la péninsule indienne, même avant l'islam ?

Certaines postures étaient-elles déjà connues des païens arabes ? La prosternation notamment existait avant Mahomet, dans l'ère de la "Jahiliya". La Bible y fait allusion d'ailleurs (avec un certain dégoût, à vrai dire).

Toujours est-il qu'on ne peut s'empêcher de voir une grande similitude entre le caractère spirituel du Yoga dans l'hindouisme et le caractère spirituel de la salat en islam. Ajoutons, à toutes fins utiles, que la méditation et un exercice physique peuvent se pratiquer en dehors de toute croyance religieuse, et que les bienfaits physiques, psychologiques et mentaux de la prière musulmane ne sont donc pas propres... à la prière musulmane.

Et qu'envisager que le fondement de la croyance religieuse de 1,7 millions d'individus dans le monde pourrait bien reposer sur le plagiat du yoga a de quoi faire réfléchir.

Partager cet article

Commenter cet article